Rapport Mapping des Nations Unies :la page 114 muette sur le ministre de la Défense

0
252

Après avoir largement pris connaissance du contenu du Rapport Mapping des Nations Unies sur les massacres et violations graves des droits de l’homme dans plusieurs provinces du pays rendu public en août 2010, Le Phare est droit de confirmer l’absence du nom du ministre de la Défense à la fameuse page 114 en circulation dans les réseaux sociaux depuis le mercredi 14 avril 2021. Dans le souci de s’assurer qu’il n’y a pas une erreur de sa part, le quotidien du boulevard du 30 juin a poussé sa curiosité jusqu’à la relecture de l’ensemble du document, de la préface à la conclusion, en passant par l’introduction, les témoignages, les commentaires des auteurs, les annexes et autres. Nulle part, le général major Gilbert Kabanda n’est cité.

            Le constat à faire, au vu de la campagne d’intoxication dont il est l’objet, est que des cyber criminels, instrumentalisés par des officines politiques, cherchent à nuire non seulement à son image personnelle mais aussi à celle de l’armée nationale, dont il est appelé à gérer les troupes, les fonds, les matériels, les armes et les munitions.

            On peut également affirmer, sans peur d’être contredit, qu’il s’agit d’une entreprise visant à le faire discréditer auprès des compatriotes sous le drapeau en général et de ceux qui se trouvent sur la ligne de front en particulier, qui n’accepteraient pas d’avoir, à la tête du ministère de la Défense, un haut responsable au passé ténébreux. L’autre résultat recherché est, visiblement, de les démoraliser et les amener à ne plus se sentir liés par leur mission de traque des forces négatives, de rétablissement de l’autorité de l’Etat dans les zones troublées par l’insécurité et de protection des populations civiles.

            Tous ceux qui auraient la curiosité de revisiter le Rapport Mapping des Nations Unies où aurait été tirée la fameuse fausse page 114 pourraient se convaincre du montage grossier réalisé par des individus de très mauvaise foi. La conclusion à tirer, au vu cette fake news est que le ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants, le général major Gilbert Kabanda n’a jamais appartenu à l’AFDL (Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo), ni à l’APR (Armée Patriotique Rwandaise) encore moins au RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie).

            Ce vaillant officier, à la retraite depuis trois ans, avait servi loyalement le pays dans les rangs des ex-FAZ (Forces Armées Zaïroises). Au terme de sa brillante et exemplaire carrière militaire, il avait retrouvé sa filière de formation en médecine aéronautique aux Cliniques Universitaires de Kinshasa, où il a continué à se rendre utile à la Nation jusqu’à sa nomination au gouvernement, au poste de ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants. Entre-temps, il évoluait également comme chef des travaux à l’Université de Kinshasa.

            Nous proposons ci-contre, à nos lecteurs, la page 114 du Rapport Mapping des Nations Unies ainsi que les pages voisines et le Résumé exécutif.                      Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •