Rapatriés hier de Dubaï : 165 Congolais en quarantaine à Kinshasa

0
76

La ministre d’Etat et ministre des Affaires Etrangères, Marie Tumba Nzeza, et son collègue de la Santé, Dr Eteni Longondo, se trouvaient hier mercredi 22 avril 2020, au bas de la passerelle de l’avion, affrété par le gouvernement congolais, qui a ramené de Dubaï, 165 compatriotes bloqués, depuis plusieurs mois, dans cette ville des Emirats Arabes Unis, pour cause de fermeture des frontières nationales et internationales, dans le cadre des mesures préventives du Covid-19. Aussitôt après les formalités d’accueil, d’identification et des tests de dépistage, ils ont été dirigés vers plusieurs hôtels de la place, en vue de leur mise en quarantaine, pendant 14 jours.

            Selon le ministre de la Santé, chacun d’eux a subi des tests de contrôle de température et répondu aux questions d’usage liées aux symptômes du coronavirus (présence de toux sèche, fatigue, perte de goût et de l’odorat). Ensuite, ils vont rester en observant pendant 14 jours, aux frais de l’Etat, pour s’assurer s’ils sont réellement « sains » ou s’ils sont porteurs du coronavirus.

Par précaution, ils ont été privés de tout contact avec leurs membres de familles et connaissances à leur arrivée. Un second contingent, a indiqué le ministre de la Santé, est attendu dans les tout prochains jours à Kinshasa.

            Ce rapatriement, indique-t-on, a été rendu possible grâce aux bonnes relations de coopération entre la République Démocratique du Congo et les Emirats Arabes Unis. Il convient de relever que Dubaï est une destination fort prisée par des Congolaises et Congolais versés dans les activités commerciales d’importation des biens divers.

            C’est le début de la fin d’un long feuilleton politico-diplomatique, dans lequel des méchantes langues ne cessaient d’accuser le gouvernement congolais d’avoir abandonné ses citoyens en détresse, à savoir plus de 350, à Dubaï. Signalons que les autorités congolaises ont déjà organisé des ponts aériens entre la RDC et le Cameroun, la RDC et la Belgique,  la RDC et la Suisse, dans le cadre du rapatriement de leurs citoyens bloqués à l’étranger à la suite des mesures de fermeture des frontières aux quatre coins du monde, en vue de casser la chaine de propagation du coronavirus.       

            Des démarches sont en cours pour le retour au pays des compatriotes bloqués en Inde, Turquie, Togo, Afrique du Sud, USA et France.                                                                                                                                                      Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •