Qualification professionnelle : le parc informatique de l’INPP

0
244

L’Institut national de préparation professionnelle (INPP) vient de bénéficier d’un lot important de matériel informatique, don de la province de Turin, en Italie, et du Centre de formation professionnelle (ENAIP) de cette même province. Au total : 104 unités centrales, 96 moniteurs, 20 serveurs et 32 câbles d’alimentation. La cérémonie de remise a eu lieu ce mercredi 13 octobre 2010, dans la bibliothèque située dans l’enceinte de la direction générale de cet institut, sur la 6ème rue, quartier Industriel, dans la commune de Limete, par  Cheaka Touré, expert du Bureau international du travail (BIT), représentant le directeur pays du système des Nations Unies en République démocratique du Congo empêché. 

            Dans son mot de circonstance, Cheaka Touré a loué la capacité managériale du comité de gestion de l’INPP à mobiliser le partenariat alternatif. « Le BIT, n’étant pas une agence de financement, ne fait que jouer son rôle, notamment d’accompagner l’INPP dans sa tâche de formation et qualification professionnelles », a-t-il fait observer, avant d’insister sur le dispatching de cet outil informatique dans des centres de formation et bureaux de liaison ouverts en provinces.

 Question de faire bénéficier les apprenants des provinces des merveilles de l’informatique. Et ce, étant donné que l’INPP est une structure nationale décentralisée, appelée à développer l’expertise nécessaire pour avoir des hommes et des femmes à valeur ajoutée.

            Répondant à la préoccupation de Cheaka Touré, l’Adg de l’INPP, Maurice Tshikuya, a assuré que cette acquisition va servir de matériel didactique pour la structure qu’il dirige et d’accompagnement pour la formation et la qualification professionnelle des apprenants. Il s’agit ici du renforcement des capacités des jeunes en quête d’emploi, des jeunes démobilisés, ainsi que des employés des les entreprises.

            Pour l’Adg Maurice Tshikuya, ce matériel informatique est indispensable pour que l’INPP accomplisse au mieux son objet social. Pour lui, s’il n’y a pas de formation et de qualification professionnelles, le développement d’un pays n’est que leurre. Le capital humain, a-t-il souligné, est un facteur déterminant pour le développement d’un pays. Un pays sans main d’œuvre qualifiée est voué à l’échec.

            En outre, dans le cadre de sa visibilité à travers le territoire national, l’INPP, a décidé d’ouvrir des centres de formation dans tous les chefs-lieux des provinces, ainsi que de bureaux de liaison dans plusieurs de ces entités territoriales. Ainsi donc,  ce lot de matériels informatiques ne restera pas seulement dans la capitale congolaise, mais au contraire une bonne partie sera envoyée des centres de formations et bureaux de liaison éparpillés à travers la République démocratique du Congo.

            Aux heureux bénéficiaires, l’Adg Maurice Tshikuya a rappelé le sens de la responsabilité et de la maintenance de cet outil pour les générations futures. 

Michel LUKA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*