Provinces : Kyungu accuse les gouverneurs PPRD de pillage

0
228

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, député provincial, PCA toujours sans fonctions de la Gécamines et président de l’Unafec (Union des Nationalistes Fédéralistes Congolais) a jeté un énième pavé dans la mare, à l’occasion d’une matinée politique qu’il a animée le dimanche 23 février 2020 à Lubumbashi. Selon ce vieux routier de la politique, connu comme un des pères fondateurs de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), les gouverneurs de provinces élus puis nommés sous le label du PPRD (Parti du Peuple pour la Démocratie et le Développement), se comporteraient en véritables pourvoyeurs de fonds pour ce dernier.

            Gabriel Kyungu a notamment révélé que chacun de ces chefs d’exécutifs provinciaux a l’obligation de ponctionner un million de dollars américains, chaque mois, des caisses de son entité politico-administrative, pour financer le fonctionnement du PPRD.

            D’où, à son avis, aucune des provinces dirigées par des gouverneurs PPRD, qui sont en même des présidents fédéraux de ce parti, ne pourrait décoller économiquement avec un handicap mensuel d’un million de dollars américains.

            Criant haro sur ce pillage organisé, il a interpellé le Chef de l’Etat, le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur ainsi que les assemblées provinciales pour qu’ils puissent examiner avec attention le dossier des finances des provinces. Selon Gabriel Kyungu, des audits devraient être diligentés dans les provinces ayant à leur tête des gouverneurs PPRD pour corroborer le chiffre qu’il a avancé. Il s’est également adressé à la justice pour la saisine du dossier.

            Les observateurs pensent que les propos de Kyungu méritent vérification de la part du ministère de tutelle mais aussi des députés provinciaux, afin que tout le monde connaisse les tenants et aboutissants de la gestion des gouverneurs PPRD. Un regard attentif exige d’être jeté sur les états financiers des provinces qu’il a ciblées afin de confirmer ou infirmer ses accusations.Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •