Projet de connexion Kolwezi-Jobourg par rails

0
151

Une firme africaine, dénommée ARSS/RDC, s’estime capable de connecter, par voie ferroviaire, la ville congolaise de Kolwezi à Johannesburg, en République Sud-Africaine, en transitant par la ville de Ndola, en Zambie. Elle revendique une expertise et des moyens financiers conséquents pour sa matérialisation dans un délai raisonnable. Une offre de partenariat avec la SNCC (Société des Chemins de fer du Congo), se trouve sur la table de négociations entre les deux parties.

            C’est le message qu’une délégation de son staff a donné au président du Sénat, Modeste Bahati  Lukwebo, le vendredi 30 avril 2021, lors de l’audience qu’il lui a accordée dans son cabinet de travail, au Palais du peuple. Le numéro un de la chambre haute du Parlement a pris acte de ce projet de nature à booster non seulement les échanges commerciaux entre la République Démocratique du Congo et l’Afrique du Sud mais aussi le commerce extérieur congolais, notamment l’évacuation rapide et en grande quantité, des produits miniers vers l’extérieur.

            On apprend qu’une seconde société spécialisée dans la construction des chemins de fer, sous le label Trans Connexion, s’est annoncée, le même vendredi 30 avril, au cabinet de travail du président du Sénat, Modeste Bahati. C’était pour lui exposer un projet de transport urbain par train, dans la ville de Kinshasa, en synergie avec la SCTP (Société Commerciale des Transports et de Ports) et le gouvernorat de la ville de Kinshasa. Le premier d’entre les sénateurs, ont encouragé l’initiative.

Offre d’appui électoral

            Le professeur Jean Louis Esambo, ancien vice-président de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), sous le premier mandat de feu l’abbé Apollinaire Malu-Malu, a fait part au président du Sénat, le vendredi 30 avril, d’une offre d’accompagnement de son institution par le Bureau de Consultations Electorales, qui héberge des experts électoraux. Ceux-ci, a-t-il fait savoir, sont disposés à apporter leur expertise à la chambre haute du Parlement lors des travaux en rapport avec les réformes électorales, notamment l’examen de la nouvelle loi électorale, de la nouvelle loi organique portant organisation et fonctionnement de la Ceni, etc. Selon Jean-Louis Esambo, son groupe a la maîtrise parfaite des opérations et de la cartographie électorale. Modeste Bahati s’est montré favorable à main tendue de ces experts électoraux.

Insécurité sur l’axe routier Grand Bandundu-Kinshasa-Matadi

Conduite par leur président, André Tshikoji, la délégation du Syndicat des Transporteurs Routiers a rencontré le président du Sénat, Modeste Bahati, le vendredi 30 avril, afin de lui soumettre le dossier relatif à l’insécurité récurrente à laquelle ils font face sur l’axe Grand Bandundu – Kinshasa-Matadi. Il s’agit notamment des attaques dont ils sont victimes de part des coupeurs des routes, qui profitent de la complicité de la nuit pour agresser les conducteurs des poids lourds, bus et autres taxis, leur extorquer de l’argent et piller leurs cargaisons de marchandises. Le souhait d’André Tshikoji est que Bahati intercède auprès de qui de droit pour obtenir, à leur faveur, l’allègement de la mesure des gouverneurs du Grand Bandundu, de Kinshasa et du Kongo Central leur interdisant de circuler la journée.

            Quant à l’Intersyndicale Nationale du Congo, elle a frappé à la porte du président du Sénat pour solliciter, outre l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs congolais, leur représentativité dans les institutions d’appui à la démocratie.

                                               Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •