Programme de 100 jours :le Parquet a reçu les preuves demandées

0
1433

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux sont inondés par des informations fantaisistes, destinées pour la plupart à distiller le doute dans les esprits au sujet du déroulement des enquêtes sur les détournements des fonds alloués au Programme d’urgence du Chef de l’Etat.

            Ces manœuvres n’ont pas bousculé la sérénité des magistrats chargés de l’instruction qui continuent, chaque jour, de collationner des preuves. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celles-ci orientent inexorablement l’enquête vers les vrais coupables. 

            On comprend dès lors pourquoi la panique s’est emparée de certains individus qui, pour retarder leur déchéance, s’emploient desormais à aiguiller les enquêteurs et l’opinion publique sur des fausses pistes.

Au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, un dossier épais vient d’être enregistré. Il a pour expéditeur le Ministère des Finances. Son contenu ? Des centaines de pièces relatives aux relevés et autres documents concernant les paiements et/ou décaissements des fonds opérés en faveur des sociétés Trade Plus -la quincaillerie devenue célèbre pour avoir bizarrement remporté un marché de fourniture des médicaments d’une valeur de dix millions de dollars américains-, Central Motors Sarl,Congo Immobilier, New Baron et Leveque International Afrique,  Pie Marie Christine Trading, Africa Service Management Sarl, Société Probuild BZTC Sarl, Safrimex et Société Kaser 3D.

            L’arrivée de ces preuves permet de mieux cibler les bénéficiaires des paiements, les montants effectivement perçus et leur affectation aux travaux de 100 jours.

Dans les milieux concernés, c’est la peur-panique, signe que les gens s’étaient bien amusés et n’avaient jamais pensé se retrouver un jour en face de la justice.

Les temps ont changé, hélas! L.P.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •