Le PRODEKOR : fer de lance pour booster l’agriculture et la dynamisation du secteur privé

0
146

Le PRODEKOR dont l’objectif global consiste au désenclavement des
bassins de production en vue d’une relance de l’agriculture et d’une
sécurité alimentaire, a comme objectif spécifique la mise en place
d’un réseau multimodal praticable en toutes saisons et entretenu par
des Structures Locales.

D’un budget global de 20 millions d’euros, le Programme intervient au
niveau des infrastructures, mais aussi pour une amélioration
structurelle des services étatiques et une participation citoyenne
dans les activités de développement avec une approche fondée sur la
résilience.
La stratégie d’implémentation et la méthodologie conceptuelle pour
amorcer le changement adopté par le PRODEKOR, avec une approche « du
bas vers le haut », holistique et multisectorielle, se sont orientées
vers une large participation de la Société Civile en vue d’une
amélioration de la gouvernance locale et de l’implication citoyenne
(appui des cadres de concertation, des espaces de décision et des
organes de pilotage), ce qui a contribué à une appropriation et un
développement local inclusif avec transparence et recevabilité.
Cette démarche participative avec une large implication de toutes les
parties prenantes, complétée par le soutien des autorités
politico-administratives provinciales a permis un changement de
paradigme de l’aide du Royaume de la Belgique (engagement et
complémentarité) et une consolidation de la vision du Programme
(responsabilité mutuelle dans le respect du partenariat).
Les actions de renforcement institutionnel et d’appui structurel avec
la démarche du « faire-faire » par les services étatiques au niveau
des Provinces et des Territoires, tenant compte de la
décentralisation, pour l’accomplissement d’un contrat social entre
l’état et la population (approche fondée sur les droits) ont contribué
à la fourniture d’un service de proximité de meilleure qualité avec un
renforcement de la maîtrise d’ouvrage provinciale et une légitimité
des pouvoirs publics (appui à la Commission Provinciale Routière,
Police de Circulation Routière, Division Genre, 9 Inspection
Territoriales de Développement Rural, 18 Serviteurs Communautaires
(SERVICOM), 6 chefs des Entités Territoriales Décentralisées, 03
Administrations de Territoires (AT)T, la DVDA, la Division Provinciale
de l’Environnement et du Développement Durable,…).
Les réalisations du PRODEKOR ont permis d’appuyer l’émergence et la
consolidation de près de 80 entreprises privées (Structures de
réhabilitation, PME de construction, …). En outre, les actions ont
permis la professionnalisation de 7 COORDICLER, qui sont outillées
pour participer aux travaux et pouvant permettre l’instauration d’un
partenariat Public-Privé.
Ainsi, cet appui a permis la création de près de 15 700 emplois, dont
5 200 pour les travaux temporaires en HIMO et 10 500  pour les travaux
réguliers d’entretien des pistes.
Le PRODEKOR compte à son actif la réhabilitation de près de 500 km de
routes, l’aménagement de 9 ponts dont les 4 sont en cours, l’entretien
de près de 1 500 km, la construction de 21 dalots et de 10 buses
ARMCO. Les travaux d’aménagement de près de 130 km de voie d’eau entre
le Port Ndomba et Lusambo, (dont les travaux vont démarrer durant le
mois d’Octobre 2017), pour assurer la multi modalité du transport
entre Kinshasa et les Provinces du Kasaï-Oriental, de la Lomami et du
Sankuru.
Ces actions sont complétées par des interventions au niveau des bacs,
dont le premier, celui de Kalelu, était inauguré le 28 septembre, par
les Gouverneurs des Provinces du Kasaï-Oriental et Lomami, par
l’Ambassadeur du Royaume de Belgique en RDC accompagnée d’une forte
délégation et du Représentant Résident de la CTB en RDC.
Ce bac est une première d’une série de réhabilitation de 3 autres
bacs (Kazadi-Musoko, Ntambwa-Kabila et Mulundu)  et la construction du
bac de Mpata.
Concernant le « Genre », le PRODEKOR a mis en œuvre des activités
pour un renforcement du leadership féminin, ayant touchés près de 250
femmes (Renforcement de l’autonomisation des femmes, Alphabétisation
fonctionnelle, appuis aux initiatives féminines face aux violences
sexuelles, Renforcement de la sororité, …)
Les activités dans le domaine de l’Environnement, avec des appuis aux
communautés pour une résilience face aux changements climatiques ont
permis la formation de 72 pépiniéristes, l’aménagement de 30 sites de
reboisement et la transplantation de près de 130 hectares.
Le PRODEKOR a appuyé la Province du Kasaï-Oriental en contribuant à
la réhabilitation du ravin Mbala Wa Tshitolo, en vue d’une
amélioration de la sécurité urbaine et au désenclavement de la ville
de Mbuji-Mayi. Profond de plus seize mètres, long d’environ une
centaine de mètres et large de six à 10 mètres, MBALA WA TSHITOLO n’a
cessé de constitué un calvaire pour les populations riveraines. Ce
ravin est un point de retranchement des criminels et constituait une
réelle menace pour l’instauration de la sécurité dans la Ville de
Mbuji-Mayi.
Grace au soutien du PRODEKOR, avec la mise à disposition de 2
tractopelles, d’un camion benne, du carburant et d’une expertise
technique, l’aménagement partielle du ravin a changé le décor de cet
environnement et a permis aux populations de se déplacer en toute
sécurité.
Les actions de développement sous le financement du Royaume de
Belgique, dans les 3 Provinces ont contribué grandement à la
limitation du désastre humanitaire, d’où la nécessité de poursuivre
les efforts des Programmes de développement.
Ces actions ont engendré quelques résultats satisfaisants, qui ne
peuvent être consolidés et durables que par l’adoption de mesures de
transformations structurelles. Ceci pourrait être approfondi suite à
des réflexions prospectives, permettant d’identifier des axes
d’intervention pour de futurs programmes, en capitalisant les acquis.

Alioune DIOP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •