Processus électoral : le cahier de charges des Occidentaux à Minaku

0
185

minakuUne dizaine de diplomates occidentaux représentant respectivement les gouvernements canadien, belge, britannique, allemand, suédois, hollandais, américain…ont été reçus hier lundi 14 mars dans la matinée par le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Le processus électoral congolais, avec à l’affiche le vote des lois pouvant aider à la finalisation dudit processus, était au centre de leurs entretiens. La question d’accompagnement en termes de budget de financement du processus électoral par les partenaires de la République Démocratique du Congo a été également évoquée par les parties.

«Nous sommes venus nous entretenir avec le président de l’Assemblée nationale sur les dispositions légales devant accompagner, soutenir et orienter l’action de la Ceni dans le cadre de la préparation du processus électoral au Congo ». C’est la déclaration du chef de la délégation, le Représentant spécial adjoint du Sg de l’Onu en Rdc, au sortir de l’audience en répondant à la question des journalistes.

          Les hôtes du président de la chambre basse ont, par ailleurs, émis le vœu de voir les deux chambres du Parlement prendre en compte, étudier et approuver très rapidement les dispositions de la loi d’amendement de la loi électorale portant sur l’identification et l’enrôlement des électeurs, avec à l’affiche l’inclusion de nouveaux majeurs, le vote des Congolais de l’étranger. La loi portant répartition des sièges a aussi fait l’objet de partage entre les parties. « Ces deux dispositions légales sont très importantes pour la Ceni dans le cadre de son travail en cours sur la révision du fichier électoral », a-t-il souligné.

          En outre, Aubin Minaku et ses interlocuteurs ont échangé sur le débat éventuel au cours de la présente session parlementaire, le projet de loi sur la protection des privilèges et immunités des anciens chefs de l’exécutif élus de la RDC.

          A ce sujet, le président de l’Assemblée nationale leur a assuré que des projets de loi sont déjà sur la table de sa chambre et seront bientôt soumises au débat en vue de leur adoption.

          Quant aux projets de loi relatifs à la réforme de la loi électorale, les ambassadeurs ont appris qu’ils ne sont pas encore déposés dans les deux chambres.

          De son côté, la délégation des diplomates a laissé entendre au président de l’Assemblée nationale que les deux textes de loi susmentionnés se trouvent déjà sur la table du gouvernement, et qu’ils seront bientôt envoyés au Parlement.

          «Nous lui avons demandé d’utiliser la procédure d’urgence dans le cadre des lois et règlement de l’Assemblée nationale pour examiner et adopter ces lois », a encore rapporté le chef de la délégation.

          Après le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, la délégation a été reçue par son homologue du Sénat, Léon Kengo wa Dondo.

Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •