Processus électoral en RDC :l’UE réaffirme sa collaboration avec l’équipe Denis Kadima

0
106

Plus que déterminé à offrir à la communauté nationale des élections selon un calendrier accepté par tous et dans des conditions requises, Denis Kadima, Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) a accordé, hier mercredi 17 décembre 2021, une audience à l’Ambassadeur de l’Union Européen en République Démocratique du Congo, Jean Marc Chataigner.

         Avec la participation de Guillaume Chartrain, premier conseiller en charge des affaires politiques, et de Xavier Moroni, en charge des programmes élections, cette rencontre avec cette délégation de l’Union européenne est intervenue 5 jours après l’audience accordée à Bintou Keita, représentant de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la République Démocratique du Congo (Monusco). Durant environ une heure, ces hôtes du président Denis Kadima ont échangé ave lui autour des questions liées au processus électoral qui plane à l’horizon. 

         Jean Marc Châtaigner, qui s’est confié à la presse, a précisé qu’il était question d’une visite de travail pour faire le point sur le calendrier électoral qui s’annonce, la préparation des élections de 2023. Il a également souligné qu’ils ont échangé sur les différents aspects techniques ainsi que sur les apports éventuels de l’Union Européenne et de la communauté internationale. Voilà qui vient confirmer la volonté de l’UE ainsi que celle de Communauté internationale de collaborer pour le bien-être des Congolaise, à l’organisation des élections.

         Il faut rappeler que l’UE contribue en tant que partenaire de première importance de la RDC à travers des programmes de coopération dans le domaine de la gouvernance démocratique. Avec ce ballet diplomatique, qui n’est pas encore clos, il n’y a pas de doute sur le soutien qu’est prête à apporter la communauté internationale à l’organisation de prochaines élections ainsi que le crédit accordé à l’équipe dirigée par Denis Kadima. Avec cette ouverture d’esprit, le bureau de la CENI, démontre sa ferme volonté de mettre toutes les parties prenantes en confiance en ce qui concerne le processus électoral en République Démocratique du Congo.

        Il faut indiquer que le cycle électoral qu’a la lourde tache de piloter l’équipe Denis Kadima est le quatrième depuis celui de 2006. Si les précédents étaient émaillés de plusieurs irrégularités pour plusieurs raisons, celui-ci, de par la vision de celui qui est le numéro un de la centrale, se veut plus transparent pour éviter de faire revivre à la communauté nationale et internationale les désastres antérieurs. Raison pour laquelle, toutes les portes sont et restent ouvertes à toute personne physique ou morale désireuse d’apporter sa pierre pour l’édification d’un Congo plus fort qu’avant.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •