Présidence de la République: le Covid-19 sous contrôle

0
60

Le coronavirus reste sous contrôle, en dépit de la montée en flèche de nouveaux cas  la semaine dernière à Kinshasa et du déficit d’observation des gestes barrières par une partie de la population. C’est le constat fait par les participants à la réunion qui a regroupé, hier mardi 06 mai 2020 autour du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à la Cité de l’Union Africaine, des délégués de la Task Force présidentielle, du ministère de la Santé et du Secrétariat Technique de Riposte contre le coronavirus. Selon le ministre de la Santé, Eteni Longondo, cette rencontre visait à évaluer le travail accompli à mi-parcours par toutes les parties prenantes à la riposte contre cette pandémie et à faire l’état des lieux à travers l’ensemble du pays, à la lumière des mesures de prévention arrêtées par le gouvernement.

                  A son avis, la flambée des cas enregistrée la semaine dernière à Kinshasa était imputable au phénomène de contamination en masse au coronavirus qui s’est produit à la prison de Ndolo. La moyenne journalière, a-t-il indiqué, se situait entre 15 et 23 cas.

Dans le cadre des mesures de désengorgement des prisons, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice et Garde Sceaux, a-t-il signalé, a déjà arrêté les modalités de libération de plusieurs détenus de la Prison Centrale de Makala.

                  Le ministre de la Santé a également fait état d’un consensus qui s’est dégagé autour du principe de la réouverture des écoles, fermées depuis le mois de mars, à une date qui sera fixée au terme des travaux d’une commission spéciale. La RDC, a-t-il insisté, ne connaitra pas d’année blanche. La suspension des cours, a-t-il rappelé, était décidée à titre préventif, car plusieurs provinces du pays restent, jusqu’à ce jour, hors d’atteinte du coronavirus. La mesure de fermeture générale des écoles était prise pour garantir l’isolement total de Kinshasa, épicentre de la pandémie.

                  Docteur Eteni Longondo a rappelé à tous l’obligation de respect des gestes barrières et des mesures préventives, car Covid- 19 est bel et bien présent parmi nous, prêt à faire des dégâts à la moindre défaillance.

                                                       Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •