Près de 50 millions de moustiquaires distribuées en RD Congo

0
151

Prix RechercheSous le thème « Agir efficacement contre le paludisme », les acteurs nationaux et leurs partenaires dans la lutte contre cette maladie ont célébré la 9ème Journée Mondiale  contre le paludisme, le vendredi 29 avril 2016 au terrain de football du boulevard Cet événement a été marqué  d’un sceau particulier : l’hommage à Papa Wemba, artiste musicien engagé dans cette cause.

En effet, au nom du ministre de la Santé, le représentant du secrétaire général, a rappelé que le paludisme reste un grand adversaire à combattre sans pitié, car décimant femmes, hommes et enfants  sans distinction d’âge, de pays, de conditions sociales, etc. Ainsi, a-t-il recommandé à l’assistance de maintenir le cap dans la mobilisation des efforts pour combattre efficacement ce fléau. « Face aux symptômes de la malaria (fièvre, maux de tête, fatigue répétitive, etc.), n’hésitez pas, courez droit chez le pharmacien pour un test de diagnostic rapide et prenez le produit recommandé par le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) avant d’attirer l’attention de la population sur l’usage des moustiquaires imprégnées pour prévenir la malaria.

            Avant de céder la place à l’animation prévue pour cette fête, le représentant du secrétaire général à la Santé a sollicité une minute de silence en mémoire de Papa Wemba, puis procédé au lâcher des ballons.

            La star de la chanson, convient-il de rappeler, avait enregistré au studio Association de Santé Familiale(ASF) une de ses dernières œuvres inédites pour exprimer son engagement dans la lutte contre le paludisme. Plusieurs autres artistes, notamment le comédien Saï Saï, les ballets CCRAVS et Loningisa, ainsi que l’orchestre Borel, ont animé la journée sur fond d’un seul message : prévenir et traiter efficacement la malaria.

            Pour sa part, le bourgmestre de la commune de Kasa-Vubu qui a reçu sur ses terres des hôtes de marque, a appelé à l’assainissement de l’environnement pour lutter contre l’agent vecteur de la maladie, le moustique. Dans le lot, il a exhorté ses administrés à vider les réservoirs des immondices, curer les  caniveaux, détruire les gites larvaires, etc.

            Au nom des partenaires, l’administrateur directeur adjoint de l’ASF s’est réjoui des progrès accomplis au cours de ces dix dernières années en RDC, en Afrique et dans le monde. « Ce 25 avril, nous avons lancé la distribution de masse des moustiquaires dans la province du Nord Kivu. D’ici fin 2016, l’ASF aura distribué plus de 50 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide aux familles congolaises pour les protéger contre le paludisme », a-t-il annoncé, avant de saluer l’implication d’un partenaire de taille dans la concrétisation de ce programme, la coopération britannique (DFID).

            Tout en promettant de ne pas arrêter ses efforts en si bon chemin, l’ASF a encouragé les acteurs de la lutte contre le paludisme à entrer dans le marché privé en RDC, afin de « créer une compétition qui va bénéficier aux familles congolaises durement touchées par le paludisme ».

            Enfin, le représentant du DFID a indiqué que pour son agence, la célébration de cette journée est une opportunité offerte au gouvernement du Royaume Uni de confirmer son réel engagement dans la lutte contre le paludisme et sa volonté d’encourager le gouvernement congolais et les autres partenaires techniques et financiers dans l’élimination de la malaria d’ici 2030.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •