Plan national de transport financé par la BAD : Mamady SOUARE, fin de mission en RD Congo

0
245


 A l’issue de sa mission de près d’une semaine en RDC, Mamady SOUARE, Chef de Division, Opérations  d’Intégration Régionale (RDRI), à la Banque Africaine de Développement, a salué la collaboration existant entre la République Démocratique du Congo et son institution. Au cours de son séjour à Kinshasa, ce haut cadre de la BAD et la délégation qui l’accompagnait, ont une série des entretiens, avec plusieurs milieux politiques et économiques avec au centre de leurs préoccupations, le Plan national de transport que la BAD a pu financer à la demande des autorités congolaises.

Lors de notre entretien avec ce haut cadre de la BAD avant sa
traversée du majestueux fleuve Congo pour poursuivre sa mission à
Brazzaville,  Mamady Souare s’est réjoui du climat de compréhension
qui a entouré les discussions avec les différentes autorités
congolaises.
Comme il l’a indiqué, cette mission était constituée d’une délégation
de six experts de la banque, conduite par le Chef de Division
Transport Kabanguka.  Son rôle en tant que Chef de division de
l’Intégration Régionale, a-t-il fait savoir, était de s’assurer que
dans ce plan national de transport intégré, les différents aspects
d’intégration régionale sont  pris en compte.

Selon cet expert de la BAD, le  continent africain s’est doté depuis
le 21 mars 2018, d’une zone de libre-échange  entrée en vigueur à la
date du 30 mai 2019. Ceci représente une grande opportunité pour la
RDC, un pays qui occupe une position à la fois spécifique et stratégique avec au moins neuf frontières avec les pays de l’Afrique
centrale.

Mamady  Souare a expliqué que le souci de sa délégation  était de
mieux approfondir cette approche pour voir avec les autorités
congolaises, comment faire en sorte que les infrastructures régionales
au niveau du pays, soient plus développées et aussi permettre au pays
de bénéficier pleinement de cette zone de libre-échange  continentale.

Le Chef de la Division de l’Intégration Régionale de la Banque
africaine de développement a fait savoir que sa délégation a rencontré
plusieurs autorités congolaises, notamment  le Vice- Premier ministre
en charge des Transport et Voies des communications, le  Vice-premier
ministre du Plan et Suivi de la révolution de la modernité, le
ministre des Infrastructures,    la cellule des infrastructures ainsi
que les différentes directions générales en charge des transports et
des infrastructures en RD Congo.

Pour terminer, Mamady  Souare a loué l’intérêt particulier qui a été
manifesté par les différentes  structures congolaises, au projet de
l’intégration régionale. Enfin, il a salué la confiance et la
détermination des  autorités congolaises  dans ce qui devrait
normalement être réalisé dans le cadre des  infrastructures, ainsi que
des mesures d’accompagnement à la fois sur le plan institutionnel et
constitutionnel. Il en a profité pour  remercier les autorités
congolaises pour leur marque d’attention à l’endroit des membres de la
délégation de la Bad.
 Melba Muzola

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •