Partenariat FCC – AFDC/A :Bahati interpelle Ramazani

0
854

Pendant que s’amorcent des tractations politiques informelles entre les familles politiques des Chefs de l’Etat sortant et entrant en vue de la formation du futur gouvernement, une guerre larvée s’observe au sein du FCC (Front Commun pour le Congo). Dans le souci sans doute de prévenir un nouveau coup fourré contre sa plate-forme politique, à savoir AFDC/A (Alliance des Forces Démocratiques pour le Congo et Alliés), Modeste Bahati, son autorité morale, vient d’adresser une
lettre au Coordonnateur du FCC. En substance, il demande à Emmanuel
Ramazani Shadari, dans le partage futur des postes de responsabilité,
de tenir compte du poids politique de chaque sous-composante. Selon
son constat de l’heure, les relations entre membres de la famille
politique du Chef de l’Etat sont empreintes d’une forte dose
d’hypocrisie. Comme pavé dans la mare, il n’y a pas mieux.
Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, « AFDCA »

Kinshasa, le 28/01/2019
N/Réf. :040/AFDC/DN/AM/19
Transmis copie pour information :
– A la Haute Autorité Morale du FCC
– Aux Chefs des Regroupements FCC

A l’Honorable Coordonnateur du FCC
À Kinshasa/Gombe

Concerne : Les suggestions ci-après en vue de maintenir et consolider
la cohésion de notre famille politique.

Honorable Coordonnateur,

Nous avons l’honneur de vous soumettre les suggestions ci-après en vue
de maintenir et consolider la cohésion de notre famille politique.
Il est vrai que le FCC connaît un malaise à la suite de l’égoïsme et
du non respect du principe élémentaire du poids proportionnel national
de chaque regroupement mais aussi du calcul individuel des décideurs.

Le poids politique d’un parti s’apprécie d’abord au niveau national et
ensuite au niveau provincial et local. C’est le principe qui a été
suggéré par tous les chefs des regroupements, à l’exception du PPRD,
lors de la dernière réunion à l’hôtel Rotana que dirigeait l’Honorable
Président de l’Assemblée Nationale. Vous savez que la cohésion ne peut
se bâtir que sur une bonne répartition des responsabilités à tous les
niveaux. Ainsi, avons-nous le plaisir de vous proposer un schéma
simple en vue d’apaiser les responsables des Regroupements du FCC.
Poids total du FCC – 830 élus dont 335 députés nationaux et 495
députés provinciaux.
Poids du PPRD avec sa  mosaïque PPRD, RRC, MIP, PCD, ADU, AAC, CPR =
273 élus dont 117 députés nationaux et 156 députés provinciaux soit
33%.
Poids des Alliés FCC = 557 élus dont 218 députés nationaux et 339
députés provinciaux soit 67%.
S’agissant particulièrement des candidats Gouverneurs, la règle
proportionnelle donne ceci : 2 provinces sont à laisser au CACH ; 24
provinces pour 495 députés provinciaux FCC.
Les 24 provinces restantes sont à répartir selon le poids politique
national soit 8 provinces pour le PPRD et sa mosaïque et 16 provinces
pour les Alliés. Ainsi pour chaque tranche de 20 élus provinciaux, le
regroupement présente un candidat gouverneur en tenant compte de
l’ancrage. Idem pour les vice-gouverneurs et les présidents des
Assemblées Provinciales.

Bureau de l’Assemblée Nationale : Les 7 premiers regroupements : PPRD,
AFDC-A, AAB, UDPS/Tshisekedi, PPPD, AA/a, AABC.
Gouvernement (36 ministres au lieu de 47 actuellement) + 9 vice-ministres.
Règle proportionnelle : 11 députés pour un ministre. Tenir compte de
la solidarité et exclure du partage les ministres de souveraineté.

Telles sont nos suggestions et nous vous prions d’agréer, Honorable,
l’expression de notre haute considération.

Professeur
Bahati Lukwebo
Autorité Morale AFDC

  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •