Papa Wemba : Mgr Monsengwo dit la messe de suffrages à  Notre Dame

0
238

Msg MOSENGO CARDINALLe programme des obsèques de l’artiste musicien Papa Wemba, décédé le dimanche 24 avril en Côte d’Ivoire, vient de connaître une légère modification, particulièrement en ce qui concerne la journée de mercredi 4 mai, jour de l’inhumation.

Contrairement au programme officiel annoncé le lundi soir, il n’y aura plus un deuxième round d’hommages par les personnalités aujourd’hui. Une fois que le gouverneur de la ville de Kinshasa, qui est en même temps le président du comité organisateur des obsèques, aura prononcé son oraison funèbre, la dépouille de Jules Shungu Wambadio alias « Papa Wemba » quittera le Palais du peuple où elle a été exposé pendant deux jours pour la cathédrale Notre Dame pour la messe de suffrages. Celle-ci, suivant ledit programme, sera dite par l’Archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya.

Un mausolée pour l’artiste dans la concession du général Olenga

A cet effet, le Gouverneur Kimbuta a fait savoir hier que les membres du gouvernement prendraient leur bus à l’immeuble Intelligent, les députés et sénateurs au Palais du peuple, les journalistes, les musiciens et délégués de Molokaï également au Palais du peuple. Le reste du public est prié d’attendre la fin de la messe au Palais du
peuple, où va repasser le convoi funèbre avant le départ pour la Nécropole Terre et Ciel.  Un mausolée sera construit pour Papa Wemba dans la concession du général Olenga, à Nsele. La dépouille sera exhumée dans 40 jours pour y être placé.

On rappelle que le corps de Papa Wemba qui était gardé à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire depuis son arrivée à Kinshasa le jeudi 28 avril 2016, a quitté celle-ci le lundi 2 mai 2016 pour le Palais du peuple, site choisi par le gouvernement pour des hommages.

C’est le chef de l’Etat Joseph Kabila en personne qui avait ouvert le bal en imprimant son hommage d’un cachet spécial, notamment par la décoration de l’artiste décédé à titre posthume en l’élevant au rang de Grand Officier de l’Ordre national Héros nationaux Kabila – Lumumba. Puis c’était le tour des autres chefs de corps institutionnels, à savoir le président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, le Premier ministre, le président de la Cour constitutionnelle, le chef d’état-major général des forces armées, le Commissaire général de la Police nationale, le gouverneur de la ville de Kinshasa, etc. Il y avait également des délégations étrangères qui
étaient venues pour compatir au malheur qui a frappé la République Démocratique du Congo par la perte de l’un de ses ambassadeurs du monde musical.

Après les officiels, la dépouille du « pape de la sape » a quitté le Palais du peuple pour le « Village Molakaï », quartier général où l’artiste avait débuté sa carrière et qui servait de siège de son orchestre. Ici, l’occasion était accordée aux mélomanes et à ses nombreux fans, et autres sapeurs de rendre le dernier hommage à « Kuru
». Puis, le corps a regagné le Palais du peuple où des hommages ont continué toute la journée d’hier mardi. Plusieurs personnalités d’issues d’horizons divers ont pu défiler devant la dépouille du « roi de la rumba » pour manifester l’attachement qu’on avait envers le défunt tout en lui rendant le dernier hommage.

Donc, trois jours ont été réservés pour rendre hommage à Papa Wemba. Adieu « Bokul, Kuru, Grand prêtre, Vieux mangrokoto, Bakala dia kuba, etc).
Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •