Panique hier dans certaines banques commerciales : le système d’interconnexion endommagé ou piraté ?

0
78

Les guichets de certaines banques commerciales ont été envahis hier par des clients apeurés et scandalisés de ne pouvoir accéder à leurs comptes privés suite à une panne au niveau du système d’inter connexion. La panique se lisait sur tous les visages des clients accourus nombreux pour retirer des fonds dans leurs comptes privés en vue de subvenir à certains besoins domestiques. La rumeur s’est répandue comme une trainée de poudre à travers le centre des affaires jusqu’à atteindre les quartiers populeux de la mégapole. Du coup, des embouteillages ont été observés sur les grandes artères provoquant des jurons entre conducteurs des taxis et bus de transport en commun.

Que s’est-il passé au juste ? Selon des sources bancaires fiables, il se serait agi d’une panne consécutive à une brusque et inattendue coupure d’électricité dans certains sièges principaux des banques commerciales. Du coup, le système informatique a connu des dégâts énormes, empêchant ainsi les agents de banque d’effectuer des opérations comptables et de contrôle des comptes des clients. On sait aussi que depuis quelque temps, la plupart des banques commerciales privées ont mis en place un système de distributeurs fonctionnant nuit et jour pour permettre aux clients d’accéder à l’aise à leurs comptes en vue de retirer des fonds nécessaires pour leurs dépenses personnelles. Suite à cette panne, ce système n’a pas non plus fonctionné et ceux qui se sont précipités vers les guichets de leurs banques ou succursales n’ont pas pu accéder à leurs comptes privés. On imagine des échanges peu amènes entre les clients et les agents des banques qui, dépassés, ne savaient pas à quel saint se vouer pour répondre aux multiples demandes des fonds des clients ayant assiégé les guichets. 

Le spectre de la démonétisation de 1979

Il semble que dans la soirée, les techniciens et les informaticiens sont parvenus à rétablir la situation. Mais hélas ! Des dégâts avaient déjà été enregistrés. Comme on dit, l’argent a peur du bruit. Ce qui s’est passé hier doit avoir provoqué une méfiance incroyable chez les clients dont certains seraient tentés de revenir au système odieux de la thésaurisation pour ne pas être surpris par une panne de ce genre au moment d’un accident ou d’une maladie subite dans leurs familles respectives.

De même, cela se dit déjà, face à la crise politique née des contestations des résultats de l’élection présidentielle rendus publics par la Commission Electorale Nationale Indépendante caractérisée par un climat généralisé de panique et des rumeurs persistantes de troubles, le spectre de la démonétisation commence à hanter certains esprits. Cela, suite à la rareté des billets de banques à valeur faciale élevée consécutive à la thésaurisation subrepticement décrétée par les grandes maisons d’affaires et de commerce. On rappelle qu’en décembre 1979, suite à la rareté des signes monétaires, l’ancien président MOBUTU avait surpris les « Zaïrois » juste à la veille de la fête de Noël par des mesures de démonétisation des billets de cinq et dix Zaïres,  à valeur faciale la plus élevée de l’époque. Des mesures qui avaient aggravé la misère des dizaines des millions d’habitants de ce beau et riche pays pour le confort d’une oligarchie compradore et inconsciente. Que des familles s’étaient retrouvées dans la rue pour avoir vendu leurs résidences privées à quatre jours de la publication aux heures de minuit de ces mesures néfastes et criminelles!

Il se fait cependant que depuis quelque temps, il s’observe une carence du billet de cinq cents Francs Congolais sur le marché. Il semble que c’est suite à la thésaurisation de ce billet par des hommes d’affaires véreux, malgré le fait que la Banque Centrale vient de déverser un tonnage important des billets neufs de deux cents Francs Congolais pour parer à cette carence. Même si comparaison n’est pas raison, rien n’empêche les pouvoirs publics de recourir à  la même recette que celle du Maréchal Mobutu. Chat échaudé a peur de l’eau froide.

F.M.  

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*