Ouverture ce matin du forum sur le développement de la chaine de valeur du manioc en RDC

0
226

Aujourd’hui, la RDC importe du blé (céréales et farine), de l’amidon
et différentes formes d’édulcorants. Une estimation du marché
potentiel que pourrait apporter la commercialisation du manioc en tant
que  produit de substitution aux importations du blé, de l’amidon et
du sirop de glucose montre des débouchés commerciaux considérables
pour le pays.

Le marché le plus prometteur à développer est celui de la farine de
manioc de haute qualité et son utilisation en complément avec la
farine de blé dans le secteur de la boulangerie. Il est évident que
l’utilisation accrue de la farine du manioc dans les industries
alimentaires et non alimentaires réduirait la dépendance à l’égard des
matières premières importées par ces industries. On  estime que la
substitution de 10 % du blé, de l’amidon et du glucose importés par
les produits du manioc permettrait à la RDC d’économiser plus de 11,5
millions de dollars par an.  Telle est la raison du lancement officiel
des travaux relatif au forum sur le développement de la chaine de
manioc en République Démocratique du Congo. Ces assises se déroulent à
Kempinski Fleuve Congo, Kinshasa situé dans la commune de la Gombe du
18 au 22 septembre 2018.
Cependant, le forum vise les objectifs ci-après : concevoir
les mécanismes pratiques conduisant à la transformation de la chaîne
de valeur du manioc en RDC ; encourager les investissements dans la
production, la transformation et la commercialisation des produits à
base de manioc, et ainsi accélérer l’industrialisation agricole du
pays ; recommander des stratégies au gouvernement pour créer un
environnement favorable pour attirer les investissements dans la
filière.
« Afin de rehausser le programme d’investissement et de montrer
les opportunités disponibles dans la chaîne de valeur du manioc,
l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) et le
Ministère de l’Agriculture souhaitent développer, en collaboration
avec des partenaires, un plan à fort impact pour réaliser une
transformation du manioc en RDC. Cette transformation nécessitera des
systèmes de production et de transformation bien articulés, le
développement des opportunités d’affaires et un environnement
politique favorable. Cette démarche permettra de déterminer où
exactement se situent les opportunités commerciales et compétitives du
marché, ainsi que le potentiel et la demande pour chaque dérivé du
manioc. Elle permettra aussi de comprendre ce que les investisseurs,
le gouvernement et les autres parties prenantes peuvent faire afin de
développer la filière et les opportunités commerciales pour les
produits à base de manioc, et également comment la compétitivité peut
être améliorée »nous renseigne la note conceptuelle de cette
activités.
Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •