OPERATRICE ECONOMIQUE EN RDC: Fortunata Ciaparonne honorée par le gouvernement italien

0
160

La date du 12 décembre 2019 restera à jamais gravée dans la mémoire de Mme Fortunata Ciaparonne, communément connue sous le sobriquet de « Mme Tina ». Ce jour-là, cette dame de courage pour certains et d’exception pour d’autres, a reçu sa décoration OMRI, titre de Chevalier lui décerné par le Gouvernement de son pays, l’Italie.

Au nom du gouvernement, Mme Fortunata Ciaparrone a reçu son titre des mains de Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie en République Démocratique du Congo (RDC). Ce dernier a rappelé que la décision d’attribuer cette distinction à Mme Fortunata Ciaparrone avait été prise lors d’un Conseil des ministres du Gouvernement italien.

         « Ce soir, le Gouvernement italien que je représente en RDC vient de récompenser le courage d’une femme qui est venue seule dans ce pays, il y a plus d’une décennie, mais qui au bout de quelques années, a créé plus de cinq sociétés, une école de langue, a posé des actes de bénévolat, mais surtout crée plusieurs emplois pour les citoyens congolais. Je crois que cela n’est pas donné à n’importe qui, surtout pas à n’importe quelle femme ».

         Pour Luca Attanasio, « le gouvernement italien a voulu, par cette décoration, reconnaître les efforts cachés de Mme Fortunata Ciaparonne à travers ses nombreux investissements et œuvres en République Démocratique du Congo ».

Cérémonie pleine de signification

         Pour la lauréate, Mme Fortunata Ciaparrone, la cérémonie de ce jour est pleine de sens à ses yeux. « La Cérémonie de ce soir, présidée par Son Excellence Luca Attanasio, ambassadeur d’Italie en RDC, a une grande signification pour moi », a avoué Mme Tina. Et de poursuivre : « Le Gouvernement de mon pays, l’Italie, a décidé, lors d’un Conseil des ministres, de récompenser tous les efforts du travail que j’abats en République Démocratique du Congo depuis mon arrivée ».

Pour elle, « ce titre récompense non seulement ses efforts, mais honore aussi la RDC qui n’avait pas encore un Chevalier italien jusque-là ». « Cette décoration a stimulé mon engagement pour participer au développement de la RDC, ce pays qui dispose des atouts et des potentialités incommensurables, et dont la culture est proche de celle de mon pays », a-t-elle reconnu.

« J’ai encore plusieurs défis à relever en RDC »

         Comment peut-on comprendre l’attachement de Mme Fortunata Ciaparrone à la RDC ? « Je suis encore et toujours là parce que je considère la RDC comme ma deuxième patrie, tranche-t-elle. Avec le concours de mes collaborateurs, recrutés sur place en RDC, j’ai encore plusieurs défis à relever afin de contribuer au développement de ce grand, riche et beau pays ». Pour ce faire, elle compte se mettre toujours au service de la RDC, son pays d’adoption, en aidant la jeunesse congolaise et en donnant encore du travail aux Congolais.

         Quel message Rome a-t-il envoyé à Kinshasa en décorant Mme Fortunata Ciaparrone qui a choisi de vivre en RDC ?  « Pour moi, c’est un message de reconnaissance à la RDC qui m’a accueilli, un message de  l’attention que porte l’Italie à la RDC et un message de collaboration entre Kinshasa et Rome », a reconnu la Directrice générale de l’entreprise Texico.

         S’adressant aux investisseurs italiens, Mme Tina a eu ces mots : « Qu’ils n’hésitent pas de venir en RDC parce que ce pays est riche en opportunités, et cela, dans tous les domaines. La RDC a besoin du concours et de l’expertise de tous ses partenaires pour sa reconstruction ».          Pour honorer Mme Fortunata Ciaparrone, l’Ambassade d’Italie, à travers l’ambassadeur Luca Attanasio, n’a pas lésiné sur les moyens. Ainsi, elle (Ambassade) a invité de grosses pointures du monde politique, économique et religieux. Mme Tina a donc eu le privilège d’être décorée en présence des cardinaux Laurent Monsengwo et Fridolin Ambongo.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •