Opération « Sukola » : succès des FARDC et de la MONUSCO sur l’ADF à Beni

0
92

fardcDepuis Goma où il se trouve, le porte-parole militaire de la Monusco, le lieutenant-colonel Félix-Prosper Basse a fait un compte rendu de la situation militaire dans le Nord-Kivu durant la semaine qui vient de s’écouler. Durant le point de presse hebdomadaire de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RD Congo(Monusco), ce casque bleu a révélé que l’armée congolaise soutenue par la Force de la MONUSCO, a enregistré des progrès significatifs dans la conduite de l’opération « Sukola 1 », initiée dans la région de Beni contre les rebelles ougandais de l’Alliance des Forces Démocratiques (ADF).

 En effet, le 10 mars 2014, les troupes des FARDC ont conquis la localité de Makayova 3, un des bastions longtemps tenus par les insurgés de l’ADF, à l’issue d’intenses combats ayant provoqué la mort de 22 rebelles et 2 soldats, selon des sources militaires congolaises. Le même jour, les Casques bleus népalais et tanzaniens de la Force de la MONUSCO ont mené conjointement avec les FARDC des patrouilles intensives sur l’axe Mavivi-Beni-Paida (à 7 kilomètres au Sud-est de Beni) et dans les régions environnantes de Beni, dans le but d’évaluer la situation sécuritaire, dominer le terrain et protéger les populations civiles. Les résultats font état d’une situation sécuritaire calme et paisible dans la zone, mais imprévisible.

A l’en croire, la situation sécuritaire dans la région de Nyabiondo, Masisi et Kashebere demeure tendue à cause des affrontements récurrents opposant les forces congolaises aux miliciens de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS). Toutefois, suite aux opérations des forces gouvernementales soutenues par la Force de la MONUSCO dans la région de Nyabiondo, plusieurs déplacés qui ont trouvé refuge et protection auprès du poste opérationnel de la MONUSCO déployé dans cette localité, sont retournés dans leurs villages d’origine. « Environ 50 d’entre eux qui y séjournent, sont restés et jouissent toujours de la protection des Casques bleus de la MONUSCO » a précisé le lieutenant-colonel Basse.

En outre, indique-t-il, la Brigade du Nord-Kivu de la Force de la MONUSCO poursuit avec détermination la conduite de ses différentes opérations unilatérales, notamment « Goma Usalama » (La paix à Goma), « Seema Suraksha » (Surveillance des régions frontalières), « Amani Kisiwa », « Rutshuru Amani » (La paix à Rutshuru), « Lushali », « Blue gaze » (Regard bleu), « Amani Mbau » (La paix à Mbau), « Usalama Pinga » (La paix à Pinga), « Chaukas », « Wide awake » (Réveil total), « Iron wall » (Mur de fer), « Silver bullet » (Balle d’argent), « Silent gun » (Arme silencieuse), « Blue shield » (Bouclier bleu), « Blue helmet » (Casque bleu), « Velvet fist » (Poing en velours) et « Vigil » (Surveillance). Ces opérations se caractérisent par la conduite de patrouilles aériennes, motorisées et à pied, de jour comme de nuit, dans les différents quartiers de la ville de Goma, les territoires de Nyiragongo, Rutshuru, Masisi et Walikale.

            Il convient aussi de noter que le 9 mars 2014, la Force de la MONUSCO et les FARDC ont lancé des opérations conjointes contre les positions des miliciens de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS) déployées dans les régions situées au Nord de Nyabiondo. A la même date, en réponse aux tirs a la mitrailleuse lourde contre les Casques bleus de la Brigade d’Intervention et les aéronefs de la mission lors des opérations conjointes menées dans la région de Lukweti, les hélicoptères d’attaque de la Force de la MONUSCO ont riposté en engageant les positions de l’APCLS situées au Nord de Lwibo, facilitant la capture par les troupes gouvernementales des objectifs situés à l’Est et à l’Ouest de la localité de Kilambo.

            Du 6 mars 2014 à ce jour, au total quatorze (14) éléments en provenance de différents groupes armés, se sont rendus aux troupes onusiennes et bureaux du DDRRR déployés dans la province, notamment à Loufu, Kirumba, Rwindi, Nyabiondo et Kibirizi. Il s’agit de 9 des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), 2 de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain (APCLS) avec des munitions et 3 de différents groupes Mayi-Mayi.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*