Onem : matinée sur le « Climat des affaires »

0
95

L’Office National de l’Emploi (ONEM) a organisé, en date du vendredi 5 avril 2019 au Cepas, dans la commune de la Gombe, à l’intention de ses cadres et agents, une matinée pédagogique autour du concept « Climat des affaires ». Plusieurs hôtes de marque y étaient présents, notamment sa Directrice générale, Angélique Kikudi, la Directrice générale adjointe de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), Mme Bokeleale, ainsi que la DGA de l’ONEM, Clémentine Lizieve.

            Dans son intervention, Angélique Kikudi s’est réjouie de la disponibilité de l’Anapi, à travers sa DGA, à apporter un éclairage aux agents et cadres de l’Onem par rapport à ce concept. Elle a, à la même occasion, rappelé la principale mission confiée à l’ONEM, à savoir la promotion de l’emploi et la gestion du marché du travail en RD Congo.

            De son côté, la DGA Bokeleale de l’Anapi a fait remarquer qu’on ne peut parler de l’amélioration du climat des affaires sans y associer les services informateurs tels que l’ONEM. Elle a abordé trois points essentiels dans son exposé: les réformes, le Doing Business, le rôle de l’ANAPI et sa feuille de route.

            Rappelant le rôle de son établissement, elle a indiqué qu’il s’agit d’un service public créé le 21 février 2002 par le Code des Investissements. L’Anapi a pour rôle principal de conseiller techniquement le gouvernement en matière d’investissements et du climat des affaires. En outre, elle a signalé que c’est depuis 2009 que plusieurs réformes ont été initiées par le gouvernement pour stimuler les investisseurs potentiels.

            Quant à la différence entre le climat des affaires et le Doing Business, elle a fait savoir que le Doing Business se rapporte exclusivement aux moyennes, petites et micro-entreprises sur certains aspects du climat des affaires ; tandis que le climat des affaires concerne tous les aspects et touche non seulement les PME, mais aussi les grandes entreprises. En clair, le climat des affaires englobe le Doing Business.

            Parmi les indicateurs que le Doing Business mesure, elle a cité la création d’entreprise (facilités : délai, coût, procédures) ;  le permis de construire ; l’obtention des crédits bancaires, etc.

            Abordant le point lié au classement de la RDC selon le Doing Business 2019, elle a reconnu qu’il s’agit d’une compétition de taille entre nations, avant de souligner que la création d’entreprise est l’un des indicateurs déterminants.

            C’est ainsi qu’elle a émis le souhait d’une réelle harmonisation des informations entre différents services ainsi que des informateurs tels l’ONEM, pour mieux assainir l’environnement des affaires. Il sied de signaler qu’à l’issue de ces interventions, les oratrices ont eu des échanges fructueux avec les participants, exclusivement agents et cadres de l’Onem.Melba  Muzola

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •