OMD : la campagne « Action/2015 » lancée en RDC

0
74

omdEn marge de l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), la coalition des Organisations de la Société civile de la RD Congo a lancé, le vendredi 9 janvier 2015 à l’hôtel Sultani à Gombe, la campagne « Action/2015 ». Il s’agit d’une série d’actions communes de plaidoyer qui seront menées par les activistes de la Société civile à l’échelle nationale pour appeler les décideurs à plus d’attention et d’action vers un réel développement durable en RDC. Occasion pour trois activistes, Georges Tshonza, Madeleine Andeka et Joséphine Ngalula, de partager avec l’auditoire leurs réflexions sur cette approche « Action/2015 », ainsi que le bilan des OMD dans notre pays.

  A en croire Georges Tshonza, expert et membre du comité de pilotage des OMD en RDC, notre pays est loin d’atteindre ces objectifs et n’est pas du tout sorti de la situation d’avant le sommet du Millénium. A titre exemplatif, la population vivant en dessous du seuil de pauvreté en 2004 était de 71%, 63% en 2011, et sera de 69%, selon les projections de l’année 2014.

            Vice-présidente de la coalition, Madeleine Andeka a pour sa part renseigné qu’il y a eu quelques avancées significatives, notamment sur le plan juridique où des lois ont été votées (Approche Genre). Toutefois, le bilan général reste négatif à l’instar des statistiques effroyables telles que celles sur le taux de mortalité maternelle (plus de 50%), le taux de prévalence VIH(3,24%), l’accès à l’eau potable(27%), l’utilisation des toilettes (22%), etc. « Nous devons construire un partenariat mondial pour aider à l’atteinte des OMD. En 2015, la Société civile de la RDC souhaite voir un changement dans l’orientation de l’avenir des Congolais et participer à l’action mondiale pour des décisions favorables aux populations les plus vulnérables dans notre planète…», a-t-elle déclaré pour justifier l’existence de cette coalition des organisations de la Société civile réunie dans le cadre d’Action/2015.

            Il convient de souligner que le mouvement « Action 2015 » est mondial et appelle à l’action pour le changement de l’orientation dans l’avenir des populations les plus vulnérables de notre planète.

Cette année, notons-le, est non seulement celle du point de chute des OMD, mais également celle de deux sommets importants des Nations-Unies qui pourraient changer le cours de l’histoire de la planète. L’un en septembre, qui fixera de nouveaux objectifs (une nouvelle feuille route pour l’humanité après 2015) visant à s’attaquer à la pauvreté, aux inégalités et à la destruction environnementale. L’autre en décembre, pour définir des nouvelles cibles d’actions pour le climat, une étape cruciale vers une planète plus sûre et mieux protégée.

            Partenaire de la Société civile dans cette démarche, World Vision a, pour sa part, réaffirmé son engagement à l’accompagner dans des actions communes de plaidoyer pour le processus de développement Post-2015. Ce plaidoyer auprès des décideurs tant au niveau national qu’international aura pour but d’influencer le changement dans l’orientation de l’avenir des populations les plus vulnérables.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •