Nyiragongo : Goma toujours en danger

0
252

Même si les tremblements de terre ont diminué d’intensité et de fréquence à Goma, cette ville court toujours le risque d’une nouvelle éruption, soit à la surface, soit en-dessous des eaux du lac Kivu. Selon les experts de l’Observatoire Volcanologique de Goma, les secousses sismiques de ces jours-ci ne sont presque pas ressenties par l’homme de la rue, qui a l’impression d’un retour à la normal. Pourtant, au niveau des équipements d’observation du Nyiragongo, on enregistre chaque fois des signaux qui indique que la terre continue de trembler au chef-lieu du Nord-Kivu.

            Par conséquent, une extrême prudence est recommandée tant pour les mouvements des biens et des personnes au sol que pour ceux des avions dans les airs. En ce qui concerne le trafic aérien par exemple, les mesures de fermeture des aéroports de Goma et de Kavumu restent de stricte application, même s’il a été constaté une amélioration progressive des conditions météorologiques au niveau des espaces aériens et des installations aéroportuaires du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

            La crainte d’une nouvelle catastrophe naturelle explique les appels incessants des autorités provinciales aux sinistrés, dont certains ont tenté de revenir vers leurs maisons désertées depuis plus d’une semaine, à attendre les instructions requises avant tout processus de leur réinstallation.

LP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •