Nouveau gouverneur du Haut Uélé : Lola Kisanga face aux défis des infrastructures

0
1167

Elu il y a deux semaines eu poste et aux fonctions du gouverneur de la nouvelle province du Haut Uélé, l’honorable Jean-Pierre Lola Kisanga a été fêté avant-hier par les ressortissants de cette nouvelle province du Haut Uélé. L’évènement a eu lieu dans la salle du Chapiteau située sur l’avenue de la Justice, juste en diagonale de la direction générale de la société de téléphonie cellulaire Vodacom. De nombreuses personnalités politiques, administratives, scientifiques, du monde culturel et des affaires ont rehaussé de leur présence cet
événement.

L’honneur a échu au secrétaire général du gouvernement, Bonane Ya Ngazi, président du forum pour le développement du Haut Uélé de présenter le gouverneur et son adjoint qui, comme par hasard, appartiennent tous deux au monde médical où ils exercent depuis des décennies.

Le gouverneur présente un parcours élogieux tant sur le plan scientifique que politique. Co-fondateur du RCD où il a gravi tous les échelons, le Dr Lola Kisanga a depuis quelque temps pris ses distances pour se retrouver membre fondateur du parti politique dénommé « ECT », évoluant dans la Majorité Présidentielle. Sur le plan scientifique, le Dr Lola Kisanga est professeur d’université, notamment à l’Université de Kisangani et celle du Haut-Uélé, en plus des conférences qu’il anime dans certains centres universitaires aux Etats-Unis et en Ouganda.

Dans son discours de circonstances, Bonane Ya Ngazi a résumé les atouts qui devront désormais guider les pas du nouveau gouverneur. Notamment l’esprit téméraire, d’entreprenant, de développement et de non conflictualité. Les populations du Haut Uélé présentent deux atouts principaux, à savoir la cohabitation pacifique et l’attachement au domaine agropastoral étant donné la fertilité du sol. Raison pour laquelle il est demandé au nouveau gouverneur de mettre un accent particulier en ce moment où faute des voies de communications, les
populations s’adonnent beaucoup à l’exploitation des matières
extractives.
Une entité sans routes ressemble à un corps sans veines pour faire
circuler le sang, s’est exclamé un opérateur économique de la
province. Bref, il faudra placer un effort énorme à la réhabilitation
du secteur routier. La question de l’énergie électrique devra être à
la bonne place au programme du gouvernement pour favoriser le
développement de l’industrie.
Pour le Caucus des parlementaires, le nouveau gouverneur devra être à
l’écoute de tout le monde quelque soit son niveau social. Il est
appelé à faire de la question de la défense son cheval de bataille
surtout en ce moment où les éléments de la rébellion ougandaise, la
LRA, sont en train de se réorganiser dans les territoires frontaliers.
Lors de son discours, le nouveau gouverneur a promis d’ouvrir les
portes de son cabinet à tout le monde sans distinction. Pour ce faire,
un bureau de liaison de la province du Haut Uélé sera ouvert au 8ème
niveau de l’immeuble Futur Tower. Très ému, le Dr Lola Kisanga a
déclaré qu’il quitte avec regret le Sénat qui est et restera une école
de modestie et de l’humilité où il a appris pendant  neuf ans à forger
une nouvelle nature.  Il fera de la question de la sécurité sa
priorité permanente, car sans sécurité, il n’y aura pas des routes
pour désenclaver la nouvelle province et développer le secteur
agropastoral.
Parmi les personnalités politiques en vue, l’on a noté la présence de
deux patriarches, notamment Le deuxième vice-président  de l’Assemblée
Nationale, Losembe Batwanyele Mario, Idambituo Bakaato.
Castro

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •