Nonciature en RDCongo : Mgr Giovanni D’Anillo s’en va !

0
47

Représentant du Saint siège huit ans durant en RD Congo, Monseigneur Giovanni D’anillo quitte le pays d’accueil sous le signe d’encouragement destiné à « ceux qui m’ont été d’une hospitalité légendaire tout au long de mon mandat ». 

            L’évêque  italien a loué l’esprit d’équipe ayant caractérisé ses collaborateurs et salué l’esprit de dépassement très présent chez ceux qui l’ont aidé à accomplir la mission qui a été la sienne. « J’ai accompli le travail même si ce n’est pas beaucoup », a très humblement lâché ce septuagénaire, caillot tout rouge sur la tête, dernière des vers d’un dévoué du Très Haut.

   Devant ses convives, triés sur le volet, cet ambassadeur du Vatican  qui s’en va a souligné avoir laissé un pays modèle dont les habitants croient en l’avenir. Honorables députés, ambassadeurs, ministres et chefs de mission diplomatique accrédités à Kinshasa ont bien été à ce rendez-vous que le partant a reconnu – sur le carton d’invitation – comme une célébration d’un « départ définitif ».

            Des témoignages glanés ça et là sur l’évêque ont peint l’hôte de la soirée comme serviteur de Dieu au service des siens. Témoin privilégié de profondes mutations politiques que le pays a connues. « C’est un témoin privilégié de notre jeune démocratie ; il a été aux côtés de Congolais au plus fort des turbulences politiques, dans des moments difficiles », a témoigné un membre du gouvernement présent sur la pelouse de la nonciature, avenue Goma, commune de la Gombe. Idem pour cet autre évêque congolais qui a loué les qualités, à la fois de méticuleux mais aussi de fervent dévoué à la chose divine, repérées chez  le nonce partant qui, à ses yeux, a valablement représenté Benoît XVI à Kinshasa. Si l’assistance a cependant noté que Mgr Giovanni D’anillo n’a cependant pas précisé où il entend aller servir Vatican, beaucoup de convives ont néanmoins estimé que l’âge du prêtre exige bien un repos de brave.

            Dans une réception qui a réuni toutes les composantes de l’église catholique, le moment s’est plutôt voulu celui des retrouvailles, mais aussi d’au revoir pour ce prêtre congratulé par les siens et qui est rappelé à Rome que mais d’aucuns ont souhaité – Dieu prêtant vie – de l’y rencontrer.                         D-I.K

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*