NEPAD : lancement de la campagne de 12 projets intégrateurs

0
67

En dépit de ses nombreux atouts de réservoir de matières premières, dont notamment de produits miniers, agricoles, pétroliers et autres, l’Afrique se remet difficilement debout et doit déployer des efforts titanesques pour se remettre sur les rails. Au niveau de l’Union
africaine, les dirigeants des Etats membres prennent de plus en plus conscience des problèmes du développement du continent. Des organisations économiques voient le jour et tentent de poser les vrais problèmes du développement de l’Afrique auxquels il faudrait apporter des solutions adéquates.

Le Nouveau partenariat économique pour le développement de l’Afrique,
né de la volonté de chefs d’Etat africains soucieux de voir l’Afrique
prendre son envol, s’inscrit dans cette dynamique. Cette agence de
l’U.A se veut le levier qui va booster le développement du continent.
C’est dans ce cadre qu’à la réunion organisée dernièrement en Afrique
du Sud, que le NEPAD  a annoncé le lancement de 12 projets phares
résumés dans les cinq priorités décennales de la Banque africaine de
développement. Ces douze projets phares, comme il faudrait le
rappeler, figurent dans les cinq priorités décennales de la BAD,
définies en son temps par le président de cette institution financière
de développement, Dr Adesina, lors de sa prise de fonction aux
assemblées annuelles organisées en Zambie en 2016.
Ces cinq objectifs prioritaires décennals sont :  éclairer et
électrifier l’Afrique, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique,
intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de la vie des populations
en Afrique.
A la réunion de NEPAD de Johannesbourg, les responsables de cette
organisation économique continentale ont tenu à associer les
journalistes africains à leurs activités, de manière que ces derniers
s’approprient les objectifs poursuivis par le NEPAD à travers des
projets intégrateurs initiés dans les domaines suivants, la santé,
l’éducation, les infrastructures, etc… pour le développement de
l’Afrique.
Ces projets qui visent en outre, l’égalité de chance dans le cadre du
genre, l’inclusion formelle des femmes dans les organes décisionnels,
pourront impacter l’union des Etats membres pour une Afrique forte et
prospère où il fait beau vivre, et jouissant d’une croissance
inclusive grandissante pour son développement harmonieux.
A en croire les organisateurs de ce forum, dans le cadre des projets
transfrontaliers, l’Afrique va disposer à l’horizon 2063, d’un Train à
grande vitesse pour passagers et marchandises devant relier l’Afrique
du Nord au Sud. Il utilisera les chemins de fer existants dans
certains pays, et ceux à construire dans d’autres. Dans ce même
registre, au Sénégal, en Ouganda et au Maroc, des études de
faisabilité prévues entre 2018 et 2020, ont été déjà débutées.
Selon le directeur général du NEPAD, Dr Ibrahim Mayaki, la
construction du premier kilomètre de cette voie ferrée est prévue au
mois de juin 2020. C’est donc pour vulgariser tous les projets
transfrontaliers et intégrateurs au niveau de 55 pays membres de
l’Union africaine, qu’un réseau des journalistes africains du NEPAD a
été mis sur pied avec pour mission d’interagir avec les communautés
locales et les sensibiliser sur le bien-fondé de tous ces projets.
Voilà qui justifie pourquoi il a été lancé la campagne médiatique de
l’agenda 2063 dénommée «  The Agenda 2063 media network and the Africa
we want campaign. La RDC était représentée à ces assises par Oscar
Mbal Kahij, journaliste à la RTNC et membre du réseau des journalistes
économiques de la RDC.
Le NEPAD, comme il faudrait le présenter également, est un programme
de développement économique de l’U.A. . Adopté à la 37 ème session de
l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement en juillet 2001 à
Lusaka, en Zambie, le NEPAD vise fournir une vision globale et un
cadre stratégique pour accélérer la coopération et l’intégration
économiques entre les pays africains.
J.R.T.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •