Mwando Nsimba et James Kaberehe en concertation à Gisenyi

0
52

Les ministres de la Défense de la République démocratique du Congo et du Rwanda, se sont rencontrés le dimanche 20 juin à Gisenyi. Au menu : Charles Mwando Nsimba et James Kaberebe ont réfléchi sur les mécanismes appropriés pour mettre un terme à l’insécurité qui a élu domicile dans la région des Grands Lacs. Les deux personnalités, mandatées par leurs gouvernements respectifs, ont affiché leur volonté de combattre avec détermination les semeurs de l’insécurité dans la région. Il s’agit notamment des FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda), les éléments de l’ex-CNDP (Congrès national pour la défense du peuple) et autres groupes armés opérant dans l’Est de la Rdc. Car, pour Mwando et Kaberebe, les populations congolaises et rwandaises ayant trop souffert des affres des guerres à répétition, ont maintenant besoin de la paix pour parler développement.

 Poursuite de la formation intégrée

Par ailleurs, un bataillon des FARDC (Forces armées de la Rdc) d’intervention rapide type américain poursuit la formation, débutée l’année passée, au camp «Base» de Kisangani. Une formation, a-t-on appris, qui s’effectue à trois niveaux ou en trois étapes. La première étape est celle de 60 officiers et sous-officiers qui suivent leur formation au Centre supérieur militaire de Kinshasa, dont les exercices physiques ont débuté en février 2010. D’autres étapes concernent les unités d’Etat major Centre du département culture et agriculture ainsi que celles du détachement Génie civil. La durée de la formation est de 25 semaines.

 Don de Kabila au Génie militaire de Likasi 

Le ministre de la Défense nationale et anciens combattants a procédé, samedi dernier, à la remise de 20 machines « Presse hydra form » au corps de génie militaire de Likasi. Un don du chef de l’Etat à ce corps en vue de permettre  la construction des casernes à travers toutes les provinces du pays, dans le cadre de la réforme de l’armée nationale.  Ces machines serviront à la fabrication des matériaux de construction dont des briques autobloquants, blocs de ciment, tuiles. Chacune de ces machines dispose d’une capacité de produire 2.000 briques par jour, avec une consommation maximale de 4 litres de carburant.

Dom

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*