MOT DE REMERCIEMENT PRONONCÉ LORS DU REPAS DE FAMILLE A L’INITIATIVE DE L’HONORABLE TSHIMBOMBO MUKUNA AUTOUR DE L’AMBASSADEUR KITENGE YESU NOMMÉ HAUT REPRÉSENTANT ET ENVOYÉ SPÉCIAL DU CHEF DE L’ÉTAT

0
206

Ce soir, la République n’est ni à Kingakati, ni à l’UA.

Monsieur le Président de la République honoraire Joseph KABILA, si vous cherchez la République, elle est ici.

Monsieur le Président de la République Chef de l’Etat Félix TSHISEKEDI, si vous cherchez la république, vous savez où elle est.

Ici se trouvent le FCC, le Cach, l’Ensemble est ensemble avec nous ici.

On dit Mukalenge wa Bantu, Bantu ba Mukalenge. «Un Chef se reconnait en ses hommes.».

Chers sœurs,

Chers frères,

Merci de tout cœur pour votre présence parlante à cette soirée.

Vous avez prouvé que vous êtes les miens et moi, le vôtre.

Aussi, vous êtes ici pour remercier le Président de la République pour l’honneur qu’il m’a fait en me confiant cette haute charge. 

Que l’écho de vos remerciements auxquels se joignent les miens lui parvienne par le vent de nos Ancêtres.

Honorable Tshimbombo, mon cher petit-frère, avec ton épouse ma fille, ton geste si pas généreux mais symbolique me couvre de joie et de bonheur.

Ce soir, je suis le Haut Représentant, sans coloration ni formules mathématiques complexes!

Ma mission, c’est assembler pour la Nation, au nom du Président de la République pour la Paix.

Majorité, coalition, cohabitation, n’ont pas tellement de signification pour moi.

En Afrique, les Mânes de nos Ancêtres, avec en tête Afra, le Saint Patron de l’Afrique, recommandent que celui ou ceux qui ont gagné les élections assemblent. Quelles soient législatives, sénatoriales, présidentielles.

L’Afrique de part en part a échoué pour avoir transgressé ce principe immémorial.

Le parlement et le Sénat ne réussiront rien sans le Président de la République.

Par voie de conséquence Lui non plus ne réussira rien sans les autres.

Mettons de côté les calculs, voyons le peuple, dont certains d’entre nous parlent peu.

Je refuse et je récuse une confrontation entre KABILA et TSHISEKEDI.

Oui, on a l’impression que leurs camps semblent jouer aux opposants alors qu’ils sont censés être tous au pouvoir.

La RDC, le Peuple ne s’appellent ni Cach ni FCC. Et quand nous dormons, nous ne rêvons pas de tout cela, mais d’un Congo magnifique et prospère.

Ne nous érigeons pas en juges, mais en bâtisseurs de la paix, de la République.

Afra, le Saint Patron de l’Afrique, nous recommande également l’humilité. «L’humilité est l’antichambre de toutes les vertus».

Si nous ne l’avons pas, l’humilité, achetons-la. Les moyens ne manquent pas. Que faisons-nous de tout l’or stocké en nos cœurs?

Cela dit, tournons-nous tous résolument vers le Bien, le bien de notre Peuple.

Vous le savez peut-être ou pas, mais, moi, si.

Le plus grand parti politique de la RDC, se nomme Misère. Mais qui en connaît le comité directeur et le président? 

J’avoue sincèrement que je ne sais pas, vous non plus d’ailleurs. 

Et pourtant, ce parti couvre les 2 millions et demi de km2 de notre pays.

Cach et FCC doivent travailler la main dans la main sans calcul ni calculette.

Comme disait Mpongo Love: il n’y a pas de machine à calculer les amours. 

Cach et FCC doivent être l’addition de convergences des combats communs, des objectifs communs, nobles dans la noblesse.

Tout cela dans la sagesse.

Oui, sagesse d’abord car la sagesse est la boussole de la vie.

Mais aussi, que la jeunesse ne réveille et que la sagesse se déploie avec force.

A propos du Libéria, on dit: si vous avez compris quelque chose sur le Libéria, c’est qu’elle vous a été mal expliquée!

Evitons que l’on dise la même chose de la RDC.

Autre chose, quand j’ai emmené le Grand Kasaï chez le Président de la République le 4 février, personne n’a demandé mes coordonnées. Par contre,  ce soir, je constate qu’il y a une forte demande et je me suis préparé en conséquence, les cartes de visite du Haut Représentant vous ont déjà été distribuées.

Lorsque je faisais le tour de table, quelqu’un m’a dit, vous êtes notre fenêtre sur la Présidence.

Au lieu d’une fenêtre, c’est une porte qui restera toujours ouverte. Et, je compte sur vous.

Je travaillerai avec vous. Travaillons ensemble. Soyez réceptifs à mes sollicitations. 

Que mon message parvienne à qui de droit (au pluriel) et qu’il soit entendu.

L’assistance ici présente leur sait gré!

Encore une fois, un grand merci à vous tous.

Kinshasa, le 30 mars 2019

KITENGE YESU

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •