Ministère de la Santé Publique : débat sur la politique de reproduction familiale

0
56

Une réunion de restitution du rapport du projet de l’intégration et l’expansion des services de planification familiale au sein de service de Conseil et dépistage de VIH/Sida en RDC s’est tenu le mercredi 04 août 2010 à l’Hôtel Venus, dans la commune de la Gombe. Elle était initiée par le ministère de la Santé Publique, avec son programme national de la Santé de la reproduction (PNSR).
 
            Appuyée et financée par l’Agence internationale Américaine pour le Développement (Usaid) et l’Organisation non gouvernementale américaine FHI (Family Health International), cette réunion a connu la présence du Secrétaire général à la Santé Pierre Lakadi de la Directrice du PNSA Marie-Louise Mbo, du Directeur de FHI en RDC et de l’Usaid.
            Cette réunion de restitution relève de l’étude d’un projet mis en place depuis octobre 2007, mettant en place une intervention d’intégration des activités de la planification familiale (PF) au sein des services du Conseil et dépistage (CD) en République Démocratique du Congo (RDC).
            Au cours de ces assises, cinq (5) objectifs majeurs ont été fixés :

1. Incorporer le contenu de planification familiale au sein des services de conseil de dépistage (CD) existants ;
2. Offrir quelques méthodes de planification familiale sur le lieu de CD et/ou le réapprovisionnement
3. Promouvoir la planification familiale comme stratégie efficace de prévention du VIH ;
4. Créer un environnement favorable qui soutient l’intégration PF/CD ;
5. Améliorer l’expansion future de la planification familiale (PF) au sein des sites de CD actuels et futurs en RDC.
            S’agissant des défis, ils ont prélevé que la RDC ne possède pas de système efficace de distribution des contraceptifs. L’accessibilité aux implants pose problème.
            A cet effet, ils ont fait savoir qu’au cours de la vie du projet, aucun n’implant n’était offert par l’Usaid. De même des ruptures de stocks, majeurs ou persistantes enregistrées
            Les participants ont révélé que de juin à décembre 2008, la RDC a connu des difficultés, principalement à cause de la grève du personnel de santé du secteur public qui avait empêché les activités de débuter à temps. Et que la signature des sous-contrats était retardée au point que certains partenaires tels que Ano-Congo n’avaient pas accepté de participer au projet piloté jusqu’à la fin du mois de septembre 2008.
            Retenons qu’en marge de ce rapport, on a retenu quelques recommandations susceptibles d’aider à la bonne santé de la reproduction et du dépistage du VIH.
            La planification familiale devrait être promue comme une stratégie efficace de prévention de l’infection au VIH sur base de la réponse positive reçue par les clients dans les sites de PF aussi bien que ceux des sites de CD. En vue d’être efficace, le problème des logistiques des produits de base devrait être complètement résolu avant toute activité d’expansion.
            Après plusieurs interventions, la Directrice du PNSR, Marie Louise Mbo a fait savoir que le programme national de la santé de la reproduction a déjà soulevé des contraintes claires et sûres qui existent et empêchent une bonne santé de la reproduction avec le conseil de dépistage : telles que : la pauvreté, les inégalités de sexe qui constituent un problème pour mieux aider non seulement  les femmes mais aussi les jeunes et les couples.
            Pour faire face à tout cela, un service de Conseil de dépistage de la santé de la reproduction a été mis à jour dans les provinces du Bas-Congo et du Katanga avec intention de l’étendre à d’autres provinces en vertu des programmes réalisés.
            Pour conclure, les orateurs ont rappelé qu’il existe plusieurs modèles d’intégration qui doivent faire l’objet de recherche opérationnelle. A titre illustratif : empêcher le nombre de futurs séropositifs, favoriser la mise en œuvre des anti-rétroviraux, enrichir le projet et le programme de la reproduction de conseil de dépistage par les propositions à établir lors des échanges.

Rodolphe Badjoko Apinga
(Stagiaire/Ifasic)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*