Mini-Sommet RDC-Ouganda-Rwanda-Burundi-Angola à Goma

0
302

Un mini-sommet à cinq devrait réunir, dans la ville congolaise de Goma, à une date qui reste à préciser, la République Démocratique du Congo, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et l’Angola. C’est son initiateur, le Président congolais Félix Antoine Tshisekedi, qui en a fait l’annonce le vendredi 04 septembre 2020, lors du Conseil des ministres qu’il a dirigé en mode de vidéoconférence. Les questions à discuter devraient porter sur la paix, la sécurité, la diplomatie, l’économie.

            En prévision de cette rencontre, les ministres en charge de l’Intérieur, des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale, de la Défense et du Commerce extérieur ont été responsabilisés pour apprêter les documents de travail qui devraient servir de soubassement pour la partie congolaise.

            Signalons que cette énième concertation entre chefs d’Etat de ces pays s’inscrit dans le cadre de la politique de bon voisinage dont le président congolais s’est fait le chantre en Afrique Centrale et dans la région des Grands Lacs depuis son investiture, le 24 janvier 2019. On pense qu’à l’occasion de la « quintipartite » de Goma, une évaluation exhaustive sera faite au sujet de l’activisme des groupes armés, dont la plus grande concentration se trouve dans la partie Est de la République Démocratique du Congo ainsi que les efforts communs à mettre en œuvre pour les éradiquer.

            Par ailleurs partisan de l’intégration économique sous-régionale d’abord et africaine ensuite, Félix Antoine Tshisekedi va sûrement soumettre à ses pairs son « plan » de mise en œuvre des ressources naturelles communes susceptibles de booster leur développement mais aussi de réactivation des échanges commerciaux entre la RDC et ses quatre voisins d’abord et leurs populations respectives ensuite.

            Cela fait penser au pétrole de la Côte Atlantique pour l’Angola et la RDC, de même que celui du Lac Albert pour la RDC et l’Ouganda, au gaz méthane du Lac Kivu pour la RDC et l’Ouganda, à l’énergie électrique du barrage d’Inga pour l’Afrique Centrale, les Grands Lacs et au-delà.             Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •