Minembwe : l’arnaque !

0
167

La thèse de l’arnaque se précise pour le cas du « village » de Minembwe, dans le territoire de Fizi, au Sud-Kivu, transformé en méga-commune rurale par la magie d’un Décret de l’ancien Premier ministre Matata Ponyo pris en 2013. Mis entre parenthèses en 2015 par le Conseil des ministres pour calmer la tempête soulevée par une décision perçue par beaucoup comme porteuse des germes d’un conflit susceptible de déborder des limites de la province du Sud-Kivu, pour embraser le Nord-Kivu et le Maniema, et pourquoi pas Kinshasa et ailleurs, le Décret de Matata était curieusement « déverrouillé » en 2018 par un Décret de Bruno Tshibala, alors Premier ministre.

            Alors que celui-ci évoque, dans ledit texte, l’avis favorable du Conseil des ministres, plusieurs membres du gouvernement, qui auraient dû se reconnaître dans ce Décret, soutiennent n’en avoir jamais discuté au sein de l’exécutif national. La question de fond est maintenant de savoir qui dit vrai : le Premier ministre honoraire Bruno Tshibala ou les ministres honoraires surpris de la levée de la mesure suspendant le Décret portant érection de Minembwe en commune rurale.

            Le dossier est d’autant troublant qu’il y a, en appui au Décret de Bruno Tshibala, des arrêtés interministériels signés Henri Mova Sakanyi et Azarias Ruberwa, respectivement vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur d’une part, et, d’autre part, ministre de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles. Ces arrêtés de mise en œuvre de la mutation de Minembwe de village de moins de 2000 habitants à une commune rurale hébergeant le nombre d’âmes mais aux dimensions « astronomiques » apparaissent, aujourd’hui, comme des « pièces » d’une arnaque politique de haut vol.

            Pourquoi le ministre de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles, totalement incompétent en la matière, avait-il été associé par son collègue de l’Intérieur à la signature d’un Arrêté interministériel relatif au nouveau statut du « village » de Minembwe ? Allez-y savoir…

            On apprend, de fil en aiguille sous l’ancien régime, la mode était aux « Conseils des ministres parallèles » réservés à quelques initiés, qui prenaient des décisions que les membres de l’exécutif national qui en étaient exclus apprenaient à la radio et à la télévision nationale, comme le commun des Congolais. Le dossier de « Minembwe » doit avoir obéi au même schéma, sinon nombre de ministres allaient s’en souvenir, compte tenu de sa forte sensibilité politique et administrative.

            On signale par ailleurs que l’érection de Minembwe en commune rurale n’a jamais été inscrite, depuis 2013, à l’agenda de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu. Logiquement, cette matière aurait dû faire l’objet d’un débat au niveau de cet organe délibérant, pour une correction et définition des limites géographique de cette nouvelle ETD (Entité Territoriale Décentralisation). Des observateurs pensent que l’exclusion de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu du débat procède du piège visant à prendre tout le monde de court.

KIMP

Arrêté ministériel n°25/CAB/VPM/MIN INTERSEC/HMS/075/2018 du 20 novembre 2018 portant désignation et affectation à titre intérimaire d’un Bourgmestre et d’un Bourgmestre adjoint dans la Province du Sud-Kivu.

Le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité;

Vu la Constitution, telle que modifiée par ta Loi n° 11/002 du 20 janvier 2011 portant révision des certains articles de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006, spécialement en ses articles 2 et 93 ;

Vu la Loi organique n 08/016 du 07 octobre 2008 portant composition, organisation et fonctionnement des Entités territoriales décentralisées et leurs rapports avec 1Etat et les Provinces, spécialement en ses articles 46 et 126 ;

Vu la Loi organique n°10/11 du 18 mai 2010 portant fixation des subdivisions

territoriales â l’intérieur des Provinces, spécialement en son article 2 ;

Vu le Décret-loi n°081 du 02 juillet 1998 portant organisation territoriale et administrative de la République Démocratique du Congo, spécialement en ses articles 106, 107 et 128 ;

Vu le Décret-loi n 082 du 02 juillet 1998 portant statut des autorités chargées de l’administration des Circonscriptions territoriales, spécialement en ses articles 1 et 3-,

Vu 1Ordonnance n 17/005 du 08 mai 2017 portant nomination des Vice-premiers Ministres, des Ministres d’Etat, des Ministres, des Ministres délégués et des Vice-ministres, telle que modifiée par l’Ordonnance n 18/014 du 15 février 2018 portant réaménagement technique du Gouvernement;

Vu l’Ordonnance n°17/024 du l0 juillet 2017 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement, modalités pratiques de collaboration entre le Président de la République et le Gouvernement ainsi qui entre les membres du Gouvernement;

Vu l’Ordonnance n°17/025 du 10 juillet 2017 fixant les attributions des Ministères;

Vu le Décret n°13/030 du 13 juin 2013 conférant le statut de Ville et Commune à certaines agglomérations de la Province du Sud-Kivu;

Vu le Décret n°020 du 30 mai 2018 portant levée de la surséance de l’exécution

des dispositions des Décrets n° 13/020, 13/021, 13/022, 13/023, 13/024, 13/025,

13/026, 13/027, 13/028. 13/029 et 13/030 du 13 juin 2013 conférant le statut de Ville et de Commune à certaines agglomérations;

Vu l’Arrêté interministériel n°25/CAB/VPM/ MININTERSEC/HMS/081/2018 et n°CAB/ME/MIN. DRI/ARN/FKT/007/2018 du 30 mai 2018 portant mise en oeuvre des dispositions du Décret n° 18/020 du 30 mai 2018 ;

Attendu que la Commune est une entité d’une certaine importance sur le plan démographique, social, économique et politique;

Considérant que le Bourgmestre est le représentant de l’Etat et de la Province dans sa juridiction;

Considérant la nécessité de doter la Commune de Minembwe des autorités locales pour une bonne gestion de l’ entité;

Vu les dossiers personnels des intéressés;

Vu l’urgence; Sur proposition du Gouverneur de la Province du Sud-Kivu;

ARRETE

Article 1 : Sont désignées et affectées pour exercer, à titre intérimaire, dans la Commune de Minembwe, Province du Sud-Kivu, les fonctions en regard de leurs noms, les personnes ci-après: * Bourgmestre: Monsieur Mukiza Nzambinesha Gadi .

* Bourgmestre adjoint: Monsieur Esumbico Sadiki Charles

Article 2 : Sont abrogées, toutes les dispositions antérieures contraires au présent Arrêté.

Article 3 : Le Secrétaire général à l’Intérieur ainsi que le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent Arrêté qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Fait à Kinshasa, le 20 novembre 2018

Prof. Henri Mova Sakanyi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •