Mesures conservatoires anti-Covid-19 : la RDC ferme ses portes aux voyageurs venant de l’Inde et du Brésil

0
68
Healthcare cure concept with a hand in blue medical gloves holding Coronavirus, Covid 19 virus, vaccine vial

Les voyageurs en provenance de l’Inde et du Brésil, les deux pays où sont signalées de nouvelles variantes de Covid-19, sont interdits d’entrée en République Démocratique du Congo à compter du samedi 08 mai 2021. C’est la décision communiquée par le Directeur général de la DGM (Direction Générale de Migration), Roland Kashwantale Chihoza, aux compagnies aériennes internationales assurant des liaisons entre notre pays et l’extérieur. Il s’agit  notamment d’Air France, Brussels Airlines, Turkish Airlines, Kenya Airways, Rwandair, South Africa Airways, Royal Air Maroc, Air Côte-d’Ivoire et Asky.

            Cette mesure concerne même les passagers en transit par l’Inde et le Brésil, sauf s’ils ont couverts par une dérogation spéciale de la DGM.

            Les observateurs notent qu’il était temps de prendre les dispositions requises pour prévenir l’invasion du pays par la fameuse troisième vague du coronavirus, dont les ravages dans les deux pays précités font frémir plus d’un humain. La décision de la DGM tombe à point nommé, au moment où les inquiétudes commençaient à gagner des millions de foyers à Kinshasa comme dans les villes et territoires de l’arrière-pays, après la détection dans la capitale de 25 cas de coronavirus parmi des sujets indiens résidant dans un immeuble de la Commune de la Gombe.

            On a enregistré également, il y a quelques jours, une chaude alerte dans la province de l’ex-Katanga, à sa frontière avec la Zambie, où un véhicule transportant plusieurs sujets indiens, sur le point de pénétrer sur le territoire congolais, a été stoppé net par la police zambienne. A présent qu’une interdiction officielle est faite aux voyageurs en provenance de l’Inde et du Brésil, un maximum de vigilance, de sérieux, de conscience professionnelle et de patriotisme est attendu de la part des compatriotes oeuvrant au sein des services basés aux frontières, pour une surveillance optimale de tous les cas suspects.

                                               Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •