Message de compassion et de solidarité de Dr Bruno Miteyo à la population sinistrée d’Uvira à la suite de récentes inondations

0
84

1. Nouvelle de la catastrophe et des dégâts importants

Uvira pleure ses filles et fils dont la vie a été emportée par la furie des eaux des rivières Mulongwe et Kavimvira, sorties de leurs lits le 17 avril 2020 à la suite des pluies diluviennes. Les dégâts matériels sont énormes.

Depuis cette nuit des inondations, nous ne cessons de recevoir vos appels téléphoniques et autres messages nous faisant part de la catastrophe. Soyez rassurés que vos cris de détresse nous sont bien parvenus et ne sauraient nous laisser indifférents, nous qui avons vécu dans cette même ville, à vos côtés,  de 1981 à 2000 et y avons effectué nos débuts de vie professionnelle.

Aussi, nous réalisons que le sinistre causé par le débordement de ces deux rivières rappellent tristement ce qui nous était déjà arrivé en 1986 dans cette même ville lorsque, cette fois-là, la rivière Kalumebenge avait sorti ses eaux de son lit pour envahir et engloutir de nombreuses habitations jusqu’au Port de Kalundu.

2. Un message de compassion, de solidarité et d’espérance

Nous sommes de cœur avec vous et en union de prières avec tous. Nous vous exprimons toute notre compassion et notre proximité, plus particulièrement vis-à-vis de toutes les familles endeuillées et victimes de ces inondations meurtrières.

En ce moment de dure épreuve, nous nous sentons, comme jamais auparavant, plus proche de vous tous.  Nous savons mesurer votre peine et comprendre vos souffrances et besoins.

3. Tournons-nous vers l’avenir

Mais, il nous faut du courage pour nous tourner résolument vers l’avenir. Dans un premier temps, nous sommes en train de mobiliser et d’attirer la solidarité nationale et même internationale pour sauver des vies.

Ensuite, ce sont les problèmes d’abris, d’appui aux familles sinistrées, d’accès à l’eau potable et à l’électricité qu’il faudra résoudre dans l’urgence en vue notamment de prévenir les maladies hydriques.

A court terme, nous préconisons que des mesures idoines soient prises pour la réhabilitation des maisons des familles sinistrées.

A moyen et à long terme, nous recommandons de revisiter et de repenser la politique urbanistique dans la région en tenant compte de tous les aspects liés à la gestion de l’environnement en vue de prévenir ce genre de catastrophe.

4. Notre secours en l’Eternel qui a fait le Ciel et la Terre

« On ne commande la nature qu’en lui obéissant », dit-on.

Dans une confiance unanime, tournons nos regards vers Dieu, le Maître des temps et des circonstances. Confions-nous en Lui car, avec son aide, nous serons responsables de la gestion de notre espace vital de manière participative.

Les catastrophes, il y en aura toujours ; mais il nous faut, dès aujourd’hui, nous exercer à  prendre les dispositions adéquates en vue de les anticiper ou les minimiser.

Fait à Kinshasa, le 19 avril 2020

Dr Bruno Miteyo Nyenge

Expert en Développement Socio-Economique

Président de l’Ordre National des Médecins Vétérinaires de la RDC

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •