Médias et partenaires pour le bien-être   du couple Mère-Enfant

0
88
Au cours d’une cérémonie d’échange des vœux entre les Journalistes, membres du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant (RJAE) et leurs partenaires – à savoir le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), ONU-Femme, les programmes spécialisés (dont le PEV) du Ministère de la Santé publique, le Ministère du Genre, Enfant et Famille, le Ministère de l’EPSP, le Ministère de la Communication et Médias, etc…  Bibiche Mwika, coordonnatrice nationale du RJAE, a promis dans son mot de circonstance que son organisation allait œuvrer davantage en 2017, au profit de l’intérêt supérieur du couple Mère-Enfant. Cette cérémonie simple mais riche en symbole s’est déroulée le mercredi, 04 janvier 2017, dans la salle de conférences « Marie-Ange Lukiana » du Ministère du Genre, Enfant et Famille, dans la commune de la Gombe.
 Revenant sur le fonctionnement du RJAE durant l’année écoulée, Bibiche Mwika a souligné que 2016 a été marquée essentiellement par la redynamisation de cette structure dont le but est d’œuvrer pour la promotion, la protection et la défense des droits de l’Enfant et de la mère à travers les médias. Toutefois, a-t-elle reconnue, le travail d’un journaliste consistant à collecter, traiter et diffuser des informations sur la situation de ces êtres vulnérables que sont l’enfant et la mère est une tâche certes noble, mais difficile à accomplir dans le contexte socioéconomique  précaire de notre pays. Cela est un véritable apostolat que les journalistes, a-t-elle noté, accomplissent pour contribuer tant soit peu au développement de notre pays parce qu’ils sont conscients du fait qu’avoir des enfants en bonne santé, bien instruits, bien protégés et éduqués est une assurance pour l’avenir de toute société en général et de notre Nation en particulier.
 
            Enfin, elle a présenté le RJAE dont les membres sont présents dans au moins 42 chaînes de télévisions, 51 stations de radio et 15 organes de la presse écrite à Kinshasa, Lubumbashi, Matadi, Kenge, Kikwit, Bandundu-Ville et Kisangani. Concernant la formation des membres, elle a rappelé que plus de 100 d’entre eux ont bénéficié d’un renforcement des capacités sur les droits de l’Enfant, l’approche Genre, les techniques de plaidoyer et la production de documentaires et d’articles à caractère humain et sont à la disposition de l’Etat congolais et des partenaires pour la production des documentaires et des articles en faveur de la cause de l’Enfant et de la Mère. Elle a félicité ses confrères et consœurs journalistes pour le travail de plaidoyers auprès des décideurs et des bailleurs de fonds abattu en 2016 en faveur du couple Mère et Enfant en faisant connaître au grand public la situation des enfants de la RDC. Elle s’est dite convaincue qu’en 2017 ce travail va se poursuivre et s’intensifier.
            Ce mot de circonstance, prononcé sous la modération de la coordonnatrice adjointe, Harmandine Pola, a été suivi par les remerciements d’un des partenaires pour le travail réalisé par le RJAE ; par des présentations des vœux et par le partage d’un repas de fraternité.
 
SAKAZ
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •