Médias : le réseau des communicateurs en bioéthique est né

0
114

Le Réseau des communicateurs congolais en bioéthique (RCCB) a été constitué hier mardi 19 octobre 2010 à la salle de conférence de l’Ecole de santé publique de l’Unikin, à l’initiative du Centre interdisciplinaire pour l’Afrique francophone (CIBAF). 18 journalistes sur les 30 ayant pris part le 13 septembre 2010 à la journée de sensibilisation à l’éthique de la recherche biomédicale, organisée par le CIBAF étaient présents.

         La constitution de ce réseau est l’une des recommandations prises lors de cette rencontre. Ainsi, hier sous la supervision du professeur Mundayi Mulopo, coordonnateur de CIBAF, les 18 journalistes ont adopté les statuts du réseau et procédé à l’élection du comité directeur. 

         Le RCCB  a pour buts de diffuser et de vulgariser la bioéthique (éthique de la recherche impliquant des sujets humains, éthique clinique, éthique de l’environnement, éthique des soins de santé, éthique de la santé publique) ; de produire des émissions de radio et télé et articles de presse en rapport avec la bioéthique ; de favoriser le développement de la formation professionnelle dans le domaine de la bioéthique. Le réseau a comme organes l’Assemblée générale, le comité directeur et les vérificateurs des comptes.

         A l’issue des élections organisées pour la mise en place du comité directeur, les résultats suivants ont été constatés. José Booto de Hope Tv a été élu coordonnateur. Il sera secondé par Hermione Yamvu de Numerica. Paul Félicien Nangana de Digital Congo et Steve Ilunga de Prospérité ont été élus respectivement comme secrétaire général et secrétaire général adjoint.

         Les demoiselles Bibi Bayebisala de TVS1 et Régine Kieko de RTNC2 ont été élues en qualité de trésorière et de trésorière adjoint. Michel Koyakpa de CCTV est le chargé des relations publiques.

         Les trois vérificateurs des comptés ont pour président John Kankolongo de la Référence Plus, Freddy Kabengele comme secrétaire et Timothée Pembula comme membres.

         Clôturant la rencontre d’hier, le coordonnateur  a déclaré que le CIBAF sera le partenaire du réseau, mais il espère que le réseau travaillera de manière autonome.

         Le coordonnateur élu a, quant à lui, félicité les journalistes présents pour avoir accepté d’être les pionniers de cette nouvelle filière. Il a prévenu que compte tenu de sa nouveauté, le réseau exigera beaucoup de travail de la part de ses membres.

         José Booto a demandé au CIBAF de ne pas lâcher le RCCB. 

Jean-René Bompolonga

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*