Médecins : vers un fichier unique !

0
298

La journée d’hier jeudi 02 mai 2019, à Béatrice Hôtel, pour le Collectif des médecins réunis en atelier de clarification de leur situation salariale, sous le pilotage du Conseiller du Chef de l’Etat en matière de Santé et de sécurité, était exclusivement consacrée à l’harmonisation des listes définitives de leurs effectifs, éligibles à la paie, sur l’ensemble de la RDC. L’objectif visé est la mise au point d’un fichier unique.

  Selon certaines indiscrétions, les effectifs des médecins non-mécanisés sont passé de 4.500 à 5.000 au regard des listes croisées présentées au cours des travaux par l’Ordre des Médecins, l’Inspection Générale de la Santé et les affiliés du Collectif. C’est lors la séance de ce vendredi 03 mai 2019 que ledit fichier sera adopté, après un dernier nettoyage, puis envoyé au ministère du Budget.  Ce fichier nettoyé devrait consacrer l’élimination définitive des médecins-fantômes dans le secteur de santé sur toute l’étendue de la république.

            On rappelle que c’est depuis le mardi 30 avril 2019 que les experts des ministères des Finances, du Budget, de la Fonction publique, du Secrétariat Général à la Santé et de l’Ordre des Médecins travaillent d’arrache-pied sur le dossier. En toile de fond, ces médecins exigent du gouvernement d’être éligibles à la prime de risque et d’être mécanisés pour bénéficier de tous les droits liés à leurs fonctions.

            Dans cette phase de mise en commun et de toilettage, ils ont tenu compte des listes déclaratives envoyées par chaque hôpital de l’Etat, aussi bien de Kinshasa que de l’intérieur. Il s’est agi de régulariser la situation au cas par cas, dans le secteur public, en tenant compte de ceux qui sont inscrits régulièrement au tableau de l’Ordre des Médecins. Il a été rappelé au passage que le contrôle de l’Inspection Générale de la Santé est déterminant dans ce passage en revue des effectifs.

            Depuis le début de l’atelier jusqu’hier jeudi, de nombreux médecins qui avaient marché le lundi 29 avril 2019 sur le boulevard du 30 juin patrouillent dans le périmètre de Béatrice Hôtel, à partir de la place de la Gare, pour s’assurer que le dossier évolue positivement. Fidèles au serment d’Hippocrate, ils se sont organisés pour assurer un service minimum dans les hôpitaux publics, afin que les malades ne pâtissent pas de leur grève perlée.

            Dans la foulée, ils accusent leurs deux syndicats, SYNAMED et SYMECO, de ne pas avoir soutenu suffisamment leurs revendications relatives à la prime de risque et à leur mécanisation. Par conséquent, les affiliés du Collectif envisagent de créer leur propre syndicat, capable de défendre efficacement leurs intérêts. Des informations en circulation à Béatrice Hôtel indiquent que le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, qui est chargé de suivre l’évolution du dossier, sera présent ce vendredi 03 mai à la clôture des travaux.

            Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •