«Médecins Sans frontières» s’engage dans la lutte contre le Covid-19 à Kinshasa

0
114

Dans un communiqué de presse publié hier lundi 11 mai 2020, «Médecins Sans Frontière»  annonce le démarrage de la prise en charge des patients atteints du Coronavirus  à Kinshasa par son équipe. Face à la menace que représente le COVID-19 pour les habitants pour la population, MSF  a estimé qu’il est nécessaire qu’il puisse aussi apporter sa contribution dans la prise en charge des cas confirmés.

            C’est depuis le 27 avril que les équipes de MSF soignent des patients contaminés par le nouveau coronavirus à l’hôpital Saint-Joseph de Limete, en appui au Bureau Diocésain des Œuvres Médicales, au ministère de la Santé et en coordination avec le Secrétariat Tehnique de la riposte au COVID-19.

            La structure de prise en charge peut accueillir jusqu’à 31 patients et sera agrandie à 40 lits si cela s’avère nécessaire, selon les critères d’admission définis pour chaque commune par le ministère de la Santé.

            Faustin Igulu, responsable de la réponse Covid-19 pour MSF indique que cette ONG n’a pas la capacité d’hospitaliser tout le monde. Seuls les cas simples et modérés sont pris en charge.  Ceux qui sont jugés sévères sont référés vers les structures spécialisées, désignées par le ministère de la Santé.

            Au 10 mai, 27 patients étaient hospitalisés, dont 22 cas confirmés et cinq cas suspects. Cinq patients se trouvent sous oxygène. Un système de pré-triage, avec un circuit ”COVID” et ”non COVID”, mis en place à l’entrée principale de l’hôpital, permet à tous les patients de venir se faire consulter à Saint Joseph pour d’autres pathologies en toute sécurité.

            Déclarée le 10 mars dernier en RDC, l’épidémie ne cesse de s’étendre à travers le pays, avec 1 024 cas confirmés, 141 personnes guéries et 41 décès au 10 mai 2020, selon les statistiques officielles. Si sept des 26 provinces sont aujourd’hui touchées, Kinshasa reste de loin la ville la plus affectée par le COVID-19, avec 938 cas confirmés. Par ailleurs, il se constate une aggravation de l’état de santé des patients  reçus, qui souffrent d’autres maladies chroniques associées au nouveau coronavirus.

            D’où la recommandation de voir les personnes qui développent des symptômes puissent rapidement se rendre dans les structures de prise en charge du COVID-19 désignées en fonction de leurs communes respectives avant que leur état ne se détériore.             Des équipes mobiles de MSF accompagnent 50 structures de santé de quatre zones sanitaires de Kinshasa (Ngaba, Barumbu, Lingwala et Limete) afin d’y renforcer les mesures d’hygiène, de les équiper en masques et lave-mains, et de former le personnel médical ainsi que les relais communautaires sur la prévention et le contrôle des infections dans les centres de soins et au sein des familles.                         Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •