Médecins du Monde au secours de l’hôpital de Panzi

0
102

Dr_MukwegePour soutenir les salaires de 115 collaborateurs de l’historique hôpital de Panzi, l’ONG belge « Médecins du Monde (MdM) Belgique » prévoit une assistance de l’ordre de 940.000 Euros dont 800.000 financés par le journal ECHO. Pierre Verbeeren, directeur de cette Ong, s’est déclaré impressionné par le travail d’orfèvre et de titan exécuté depuis quinze ans par le Dr Denis Mukwege, qui, on le sait, a reçu l’année dernière le Prix Sakharov au Parlement Européen. Ce médecin congolais est reconnu mondialement comme le réparateur des femmes victimes des violences sexuelles perpétrées par des éléments des forces armées tant régulières qu’incontrôlés opérant dans les provinces de l’Est depuis plus de vingt ans.

Pendant une année, ce financement va servir à soutenir les salaires de ces 115 collaborateurs œuvrant dans cet hôpital sous la direction du Dr Denis Mukwege. Il servira aussi à l’achat des médicaments et du matériel médical dont a besoin ce centre hospitalier, a indiqué Verbeeren. “L’hôpital a besoin de matériel médical, de médicaments mais aussi de payer les salaires de ses 115 collaborateurs pour être en capacité de prendre en charge 170 victimes de violences par mois”, a-t-il déclaré dans un communiqué publié mardi 21 avril.

            Il se fait que l’accueil des femmes victimes des violences sexuelles doit s’accompagner de nombreuses séances d’appui psychologiques. C’est ainsi que ce programme de l’Ong « Médecins du Monde » qui a débuté en avril, comprendra également une assistance psychologique au profit des membres de l’équipe soignante. “Le personnel de santé n’est pas épargné sur le plan psychologique: il doit quotidiennement accueillir le récit des horreurs qu’ont subies les femmes. Une psychologue chevronnée formera l’équipe existante des psychologues afin de soutenir tout le personnel”, a ajouté Fabio Pompetti, responsable des programmes Congo de l’Ong «  Médecins du Monde ».

            On rappelle que depuis sa création il y a quinze ans, l’hôpital de Panzi a déjà assisté plus de 45.000 survivantes de violences sexuelles. Cette assistance fournie par l’Ong belge qui apparait comme une bouée de sauvetage arrive à point nommé car l’année dernière, les services de la Direction Générale des Impôts avaient infligé des pénalités fiscales sous forme d’un redressement fiscal à cet hôpital sous prétexte qu’il n’a jamais payé les impôts sur les revenus du personnel médical, scientifique et administratif. Ce qui a provoqué un tollé international provenant non seulement des autres organisations de défense des droits de l’homme mais surtout de toutes les capitales occidentales. Cela, pour dénoncer cet acharnement exercé maladroitement et cyniquement sur un hôpital reconnu mondialement comme spécialisé dans les soins aux femmes ayant survécu aux violences sexuelles leur infligées par des groupes armés et ceux venus des trois Etats voisins de l’Est. Cette assistance va donner la preuve éclatante que ce centre hospitalier fondé par un compatriote, fonctionne au ¾ grâce à des dons provenant des organisations caritatives et humanitaires. Le Dr Denis Mukwege a été aussi victime d’un attentat perpétré par des inconnus en son domicile privé et il a été contraint de se réfugier en Europe pour revenir lorsque la Monusco a mis à sa disposition une garde rapprochée efficace.

F.M.   

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •