Mbata dément avoir été agressé

0
210

Une photo diffusée en boucle dans les réseaux sociaux montre le professeur André Mbata, par ailleurs député national, en sang. Les cybercriminels ayant réalisé le montage font croire à l’opinion nationale qu’il aurait été agressé par des individus mécontents de ses dernières prises de position politico-juridiques, notamment après l’élection du nouveau président de la Cour constitutionnelle.

            Joint par Le Phare, l’honorable professeur Mbata était tout étonné d’apprendre avoir été victime d’une agression et qu’il se trouverait mal en point. Comme preuve de sa bonne santé, il a affirmé avoir été présent, sans la moindre menace, hier dans la salle des Congrès du Palais du Peuple. Il a même fait parvenir à la rédaction la photo de son passage par l’hémicycle de Lingwala.

            Selon le professeur Mbata, ses détracteurs ont « réchauffé » une vieille photo prise en 2015, après son agression par des militants du PPRD, qui lui reprochaient ses réflexions contre le 3me mandat de l’ancien Président de la République et son combat contre les velléités de glissement du processus électoral.

            C’est le lieu de déplorer les actions nocives de l’industrie de la cybercriminalité sur la vie publique et privée du commun des citoyens d’abord et des personnalités publiques ensuite. Les services spéciaux et les limiers de la justice devraient se mobiliser pour la traque des inciviques qui ont choisi, comme activité principale, la diabolisation de leurs compatriotes.

            Cela s’apparente à l’incitation à la haine et à la vigilance, de nature à donner de mauvaises idées à d’autres inciviques

                                                LP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •