Marche du PPRD à Kinshasa Mova et Shadari pour un troisième mandat de Kabila

0
345

ppdrLe samedi 4 juin 2016, au Stade Vélodrome de Kintambo, à l’occasion d’une marche du Parti présidentiel  organisée à l’occasion du 45ème anniversaire de la naissance du Président de la République, Joseph Kabila Kabange, le secrétaire général du PPRD, Henry Mova Sakani et son adjoint Shadary ont fait un véritable plaidoyer en faveur d’un référendum populaire pour faire sauter le verrou de l’article 220 de la Constitution, limitant au maximum à deux le mandat de cinq ans qu’un Président de la Rd Congo peut accomplir. L’objectif
visé étant de permettre à l’actuel chef de l’Etat, à l’instar de Kurunziza, Sassou et Kagame, de postuler pour un troisième mandat.

Devant des militants de son parti, Mova a affirmé qu’à 45 ans, Joseph Kabila est encore  trop jeune pour aller à la retraite. Il a souligné que le peuple reste l’alpha et l’oméga de tout processus de révision
constitutionnelle.

Le Secrétaire général du PPRD a mis en garde contre toute tentative de déstabilisation des institutions de la RDC, mijotée à l’extérieur du pays en complicité avec certains acteurs politiques de l’opposition en mal de positionnement. Il a mis à profit cette occasion pour réaffirmer une fois de plus l’attachement de son parti au dialogue initié par le Chef de l’Etat, seul cadre idéal, selon lui, pour résoudre tous les problèmes qui se posent à la Nation. « Tous les fossoyeurs de la stabilité des institutions de la République trouveront en face un peuple déterminé à prendre en main son destin », a-t-il  lâché. Comment le PPRD va –t-il s’y prendre pour obtenir ce
référendum ? Pour concrétiser ce projet, le secrétaire général adjoint et président du groupe parlementaire PPRD, Shadary, a avancé l’idée d’une pétition qui sera lancée incessamment à cette fin.

Les principaux acteurs de l’opposition, actuellement préoccupés par
le conclave annoncé pour cette semaine à Bruxelles et convoqué par le
président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, n’ont pas jusque-là réagi
officiellement à ce pavé jeté dans la marre par ces deux hauts cadres
du PPRD.

ERIC WEMBA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •