Marche du CLC à Kinshasa : non à Malonda !

0
114

Le Comité Laïc de Coordination (CLC) a fait marcher, hier dimanche 19 juillet 2020, des chrétiens catholiques et protestants ainsi que des militants de quelques partis politiques proches de Lamuka, de la paroisse Saint Famille, lieu de rassemblement, en face du Marché de la Liberté, au pont Matete, pour protester contre l’entérinement, par l’Assemblée Nationale, de la candidature de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI. De Masina à Matete, sur le boulevard Lumumba, aucun incident n’a été enregistré. Selon le professeur Ndaywel, coordonnateur de ce mouvement citoyen, cet itinéraire ne prévoyait pas une progression jusqu’au Palais du peuple.

            C’est au niveau de cet ouvrage qu’il a donné lecture de la déclaration de circonstance, dans laquelle il a réaffirmé le refus du CLC de se voir imposer des animateurs de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) parmi ceux portant la lourde responsabilité du chaos électoral de décembre 2018. Il a revendiqué, par la même occasion, le droit du peuple congolais de désigner librement ses représentants au sein de cette institution d’appui à la démocratie.

            Isidore Ndaywel s’est réjoui, à ce sujet, de la position du Chef de l’Etat qui vient de refuser de cautionner la tricherie planifiée par un camp politique à partir de l’Assemblée Nationale.

            Hormis le rejet de la candidature de Ronsard Malonda, le Comité Laïc de Coordination exige aussi la réforme de la loi organique portant création, organisation et fonctionnement de la CENI, la réforme de la loi électorale ainsi que l’audit des comptes de la Centrale électorale sous le mandat du bureau sortant que pilotait Corneille Nangaa.

Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •