Marc Ilo enterré comme il a vécu dans l’amour

0
65

Obsèques grandioses, c’est en début d’après-midi du samedi 24 janvier  2014 que le professeur Marc Ilo Ekha Onzem a été porté en terre.

            Arraché inopinément à l’amour de ses jeunes enfants en larmes, de sa famille et de ses amis,    celui que l’on appelait affectueusement Papa Ilo, Ya Ilo ou Marc, selon son degré d’affinité, repose au cimetière de Kinkole pour l’éternité.

 Téméraire, très ambitieux, mais surtout très humain, dire que Ilo est mort comme il a vécu, très proche de gens,  ne serait pas faux. Pour preuve, telle une star, le pavillon 6 de la Fikin a dû refuser   du monde samedi peu avant la levée du corps de cet homme qui aimait le débat politique et le football.

            Les gens venus lui rendre un dernier hommage ont été surpris par les questions des passants curieux de savoir qui était-il.    Cela, à cause de la  marée humaine qui avait  convergé en ce lieu mortuaire.

            Enseignant à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication pendant près de treize ans, homme populaire, le deuil de Marc  Ilo a rassemblé au-delà de son cercle familial. Beaucoup d’anciens de l’Ifasic, enseignants et administratifs  s’étaient également donnés rendez-vous en ce lieu pour célébrer et évoquer chacun le souvenir qu’il gardait de ce jeune professeur d’à peine cinquante-trois ans qui s’en va à fleur d’âge. Ses mentors scientifiques dont le professeur Alexis Mbikayi, ont littéralement fondu en larme pour avoir perdu un fidèle soldat tombé sur le champ de bataille alors qu’il comptait énormément  sur lui pour prendre sa relève une fois à la retraite.

Pour sa part, saisi par l’émotion devant les étudiants et la famille en pleur,  lors du passage du corps  à l’Ifasic pour la traditionnelle   séance académique,  le vendredi 23 janvier, le Recteur Jean-Lucien Kitima a été incapable d’achever son discours devant la dépouille mortelle  de son jeune collègue dont le conseil d’administration venait pourtant d’approuver sa nomination en tant que professeur associé. Pour tout mot, celui-ci a émis un profond regret de savoir   qu’Ilo ne récoltera par  les fruits de la sueur d’un investissement de toute une vie. De toute l’histoire de l’Ifasic, Ilo  passe pour l’enseignant qui  aura drainé  et rassemblé plusieurs générations de ses anciens étudiants pour qui chacun garde un souvenir impérissable.

VAN

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*