Maladie du sommeil : nécessité d’une journée nationale

0
69

Le Ministère de la Santé publique va consacrer la journée du 30
janvier de chaque année pour commémorer la lutte contre la maladie du
sommeil, connue sous le vocable médical de « Trypanosomiase Humaine
Africaine (THA) ». Pour une meilleure compréhension de l’initiative de
ce ministère, à travers son « Programme National de la Lutte contre la
Trypanosomiase Humaine Africaine (PNLTHA) », un briefing des médias
sur la « Trypanosomiase » a été organisé à la Gombe, le vendredi 26
janvier 2018, dans la salle de réunions de PATH (un organisme
américain qui fait le plaidoyer pour des maladies tropicales négligées
et vise un partenariat avec les communautés pour améliorer la santé et
sauver des vies à travers l’innovation).
A cette occasion, trois intervenant ont informé la presse sur cette
maladie : Dr Junior Kazadi, un spécialiste de la maladie du sommeil
chez PATH qui a présenté les généralités sur la THA ; Eric Miaka qui
est le directeur du PNLTHA a par la suite abordé l’opportunité offerte
à son programme par la consécration d’une journée nationale de THA
pour arriver à éliminer la maladie d’ici 2020. Enfin, Guy Bokongo,
chargé de plaidoyer et politique publique chez PATH, a clôturé les
exposés en présentant la nécessité d’un plaidoyer pour aboutir à
l’élimination de cette maladie d’ici à 2020.
Des exposés présentés, il est ressorti la détermination des autorités
sanitaires, à travers le PNLTHA qui pense qu’après des nombreuses
années de lutte menée sur terrain par les différentes structures
spécialisées du ministère de la Santé depuis les années 20 jusqu’à ce
jour, plusieurs vies humaines ont été sauvées grâce à ces efforts et
en mémoire de tous ceux qui ont été victimes de cette maladie grave et
mortelle, il est important, aujourd’hui, au plan national d’associer à
la date du 30 janvier – qui rappelle la Déclaration de Londres sur les
Maladies Tropicales Négligées (MTNs) – de chaque année, la
commémoration d’une journée dédiée à la Trypanosomiase Humaine
Africaine.
Le PNLTHA s’est montré convaincu que par une telle journée dédiée à
la lutte contre la THA, on pourra attirer l’attention des parties
prenantes à la lutte contre la THA pour entreprendre des actions
concrètes en faveur de la lutte contre la THA pour son élimination
comme problème de santé publique en RDC d’ici 2020 et son élimination
totale en 2030. A cette occasion, il est prévu que la journée du 30 et
31 janvier connaissent quelques actions spéciales.

SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •