La Majorité Présidentielle face aux enjeux de l’heure

0
667

atunduLa problématique des élections sera certes au centre du meeting que la Majorité présidentielle organise cet avant-midi au Stade Tata Raphaël. Il s’agit, on s’en doute bien, du point qui déchire la nation congolaise à quatre mois de la fin officielle du second et dernier
mandat de Joseph Kabila à la tête du pays et qui retient l’attention particulière de la communauté internationale.

La Majorité Présidentielle, par la voix de son Secrétaire général, Aubun Minaku, aura à fixer l’opinion sur ce point surtout à la veille de la tenue du dialogue dont les travaux du comité préparatoire devront démarrer ce week-end, sauf changement de dernière minute. Les partisans de cette famille politique attendent aussi d’être informés sur la position que leurs délégués vont défendre à cette rencontre avec les autres forces sociales et politiques.

On sait que pour la majorité présidentielle, il y a peu des chances que l’élection présidentielle soit organisée cette année à cause de nombreuses difficultés dont entre autres le fichier électoral qui n’est toujours pas nettoyé, l’attente du recensement des nouveaux majeurs, la modicité des moyens financiers et peut-être l’insécurité dans certains territoires de l’Est. Autant d’écueils qui parsèment le chemin de ces élections que l’on voudrait démocratiques, transparentes et libres.

La majorité présidentielle s’est déjà exprimée sur le dialogue national qui pointe à l’horizon en prenant à témoin l’opinion tant nationale qu’internationale sur la volte-face de l’opposition
regroupée autour de la plate-forme dénommée « le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement ». Laquelle est pilotée par un comité des sages dont Etienne Tshisekedi, assisté d’autres leaders comme Raphaël Katebe Katoto, Charles Mwando Nsimba et d’autres, assure la présidence.

L’insécurité qui est en train d’être éradiquée dans certains territoires de l’Est sera examinée pour soutenir les efforts déployés avec succès par les FARDC et son alliée de taille, à savoir la Monusco. A ce sujet, les délégués de la majorité présidentielle vont saluer les différents succès récoltés particulièrement sur le plan diplomatique par leur autorité morale. Notamment lors des travaux du sommet des Etats de la Région des Grands Lacs à Addis Abeba avec la Résolution de l’Accord Cadre et plus tard aux différents sommets de la
SADC. Lesquels avaient condamné énergiquement les forces négatives et
leurs commanditaires connus tapis dans l’ombre de certains Etats de
l’Est.
Les multiples réalisations visibles dans divers domaines de la vie
nationale seront passées en revue, notamment les travaux du barrage de
Kakobola qui touchent à la fin, la remise d’un charroi des bus de
transport urbain pour la ville de Kananga, la réhabilitation du chemin
de fer Kin-Matadi, l’augmentation des locomotives pimpant neuves sur
la voie ferrée Ilebo-Lubumbashi et le celles menant vers Kindu et
Kalemie. L’arrivée sur le marché d’une nouvelle compagnie aérienne
dénommée « Congo Airways » caractérisée par la baisse très sensible du
prix du billet et l’accord conclu avec une firme japonaise pour la
construction d’un port en eaux profondes à Banana.
Le retour fracassant de la RDC sur la scène internationale
caractérisée par la présence de nombreux cadres congolais à la tête de
nombreuses organisations internationales et les diverses tenues des
conférences au moins trois fois chaque semaine à Kinshasa ou dans
d’autres villes du pays. Cela témoigne de la confiance que de nombreux
Etats et organisations internationales de renommée mondiale placent
dans le chef de l’autorité morale de la Majorité Présidentielle et des
institutions de la République.
Dans le domaine des relations bilatérales et multilatérales, les
délégués de la MP présenteront le bilan des rapports avec les autres
partis politiques internes et étrangers qui seront représentés à ce
meeting. Tout comme ceux de l’opposition qui échangent régulièrement
sur bon nombre des points relatifs à la vie de la nation.
Sur le plan sportif, les orateurs ne manqueront pas de saluer la
victoire du Tout Puissant Mazembe à la Coupe des Clubs champions
d’Afrique et cela pour la cinquième fois et surtout celle des Léopards
comme champion pour la deuxième fois depuis sa création à la CHAN
organisé à Kigali. Autant des points qui seront abordés parmi tant
d’autres selon l’angle qui sera pris par chaque orateur dont ceux
venus expressément des provinces. Cela pour démontrer l’ancrage et la
force des partis et associations proches de la majorité
présidentielle.
F.M.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •