Machine à voter : des experts de la Ceni en formation

0
144

La formation des informaticiens de la Commission Electorale Nationale
Indépendante (Ceni) sur les fonctionnalités de la machine à voter a
démarré hier mercredi 17 octobre 2018 à Kempinsky Fleuve Congo Hôtel.
La cérémonie d’ouverture était officiée par le président de la  CENI
en personne, Corneille Nangaa Yobeluo.
D’entrée de jeu, Kukatula Falash, Rapporteur adjoint de cette
institution d’appui à la démocratie, a brossé les grandes lignes de
cette formation, tout en soulignant que cette formation est organisée
par Miru Systems, la société sud-coréenne fabricante de la machine à
voter, à l’intention des experts informaticiens, afin de leur
permettre de former leurs collègues des provinces.

Onésime Kukatula a circonscrit cette formation dans la suite de
l’application, par la CENI, des recommandations du Dialogue de la
Saint Sylvestre, qui l’enjoignait de trouver les voies et moyens de
réduire les coûts des élections. « La technologie électorale de la
machine à voter est incontournable dans le monde globalisé où nous
vivons actuellement. Elle répond à l’impératif de la transmission
rapide et de la fiabilité des résultats des urnes », a-t-il indiqué.
Dans son adresse d’ouverture, le Président de la CENI a rappelé les
sacrifices consentis jour et nuit de même que l’abnégation des agents
de la CENI en vue du respect du chronogramme des activités inscrites
au calendrier électoral rendu public le 05 novembre 2017, afin que les
élections présidentielle, législatives nationales et provinciales se
tiennent effectivement le 23 décembre 2018.
Corneille NANGAA a indiqué que ces experts vont constituer le premier
noyau des formations en cascade programmées jusqu’à la veille des
scrutins. Il les a invités à faire fi des débats politiques, à se
concentrer sur la maîtrise parfaite de la machine à voter, à
identifier les moindres détails opérationnels de cette technologie
électorale et en devenir les premiers sensibilisateurs.
Le Président de la CENI a martelé que « le Congo a besoin des
élections. Vous serez déployés dans des endroits difficiles pour cette
cause nationale. Déployés comme des soldats au combat, vous ne devriez
reculer devant aucun obstacle, jusqu’à atteindre notre objectif du 23
décembre 2018 ».
Abordant la question de la livraison des machines à voter, Corneille
Nangaa Yobeluo a confirmé que les commandes sont exécutées
progressivement. Il a rappelé, à ce sujet, qu’un premier lot de 12.000
pièces a été réceptionné la semaine dernière et annoncé 8.000 pour la
semaine en cours. A l’en croire, 13.000 machines sont attendues
prochainement au port de Mombasa et 12.415 à celui de Dar-es-Salam.
Rappelons que cette formation interactive à la fois théorique et
pratique va porter sur le software et le hardware de la machine à
voter. Elle va ensuite se poursuivre avec les formateurs nationaux et
provinciaux, avant de toucher les chefs d’antenne et les agents
opérationnels dans les sites de vote.
Signalons qu’à l’arrivée de la délégation de Miru Systèmes, le mardi
16 octobre à Kinshasa, Cheon Kwang Cheol, le chargé du projet, a
déclaré que cette mission vise à soutenir la CENI pour la réussite du
processus électoral. Il s’agit d’un accompagnement technique pour la
maîtrise du software et du hadware mais aussi pour faire face à
d’éventuelles pannes susceptibles de surgir avant, pendant et après
les opérations de vote.

Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •