Lutte contre la déforestation : le Représentant spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations-Unies en mission à Kisangani

0
127

La République Démocratique du Congo fait partie des pays solutions pour lutte contre le réchauffement climatique. Les regards de toutes nations du monde sont focalisés sur elle pour aider la planète Terre à éviter une catastrophe écologique. Au travers ses forêts le pays de Patrice Emery Lumumba pourra être en mesure de répondre à ce grand défi mondial.

    C’est pour cette raison que le Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général et Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en République Démocratique du Congo, DAVID Mc. LACHLAN KARR, séjourne à Kisangani, dans la province de la Tshopo.

       Arrivé hier lundi 17 janvier 2022, il effectue une mission officielle ayant pour objectif de faire le suivi de la mise en œuvre globale du Programme Intégré REDD+ Oriental.

            Pendant son séjour en terre boyomaise, le représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations-Unies aura plusieurs activités à savoir passer en revue les actions menées par le programme Intégré REDD+ Oriental, tout en se référant aux objectifs  inscrits dans les termes de référence de chaque programme d’activité, afin de pouvoir évaluer leur impact sur les bénéficiaires. Le programme Intégré REDD+ a été lancé depuis 2018 à Kisangani, avec le financement de l’initiative pour les Forêts d’Afrique Centrale (CAFI).

            Outre l’état des lieux à faire sur terrain, David Mc. Lachlan Karr va s’entretenir avec les autorités provinciales et les experts des services techniques de ladite province.

     La société civile étant un organe d’accompagnement des œuvres réalisées par l’État congolais et ses partenaires, le Représentant spécial  adjoint du Secrétaire Général des Nations-Unies aura des échanges avec les organisations de la société civile  pour renforcer la collaboration dans la mise en œuvre du programme dans cette province.

            Il sied de noter que le présent Programme financé par l’initiative pour les forêts de d’Afrique Centrale (CAFI) est mis en œuvre par le Programme des Nations-Unies pour le Développement. Il prend en compte trois provinces, à savoir Tshopo, Bas-Uélé et Ituri. Le souci primordial de ce programme Intégré est de répondre à la lutte contre la déforestation, puisque celle-ci met à mal la contribution de la République Démocratique du Congo à la réduction des émissions de gaz à effet de serre à travers  le monde entier.

Dorcas NSOMUE MPIA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •