Lukunga : les recettes passent, du simple au double

0
171

D’habitude discret, le conservateur des titres immobiliers (CTI) de Lukunga  a décidé de s’expliquer  le vendredi 6 mars 2015  sur les rumeurs selon lesquelles il minore les recettes de l’entité  foncière dont il est l’animateur principal.    Gracia Kavumvula a affirmé que peu après la nomination de Bolengetenge Balela à la tête du ministère des Affaires Foncières, ce dernier a eu des séances de travail avec le personnel administratif et le secrétaire général aux Affaires Foncières.  Il s’est rendu ensuite dans les différentes circonscriptions foncières de la capitale pour se rendre compte de la manière dont les agents travaillent et des problèmes auxquels ils sont souvent confrontés dans l’exercice de leurs tâches. Le  ministre Bolengetenge leur a donné des instructions pour que les désordres souvent décriés au niveau des circonscriptions foncières de Kinshasa ne se répètent plus, a-t-il indiqué.
Ces directives tombent à point nommé, dans la mesure où le domaine foncier n’est pas encore géré à la satisfaction de la population et peut générer d’importantes recettes au profit du trésor public.  Pour éviter les couacs souvent enregistrés dans ce secteur,  le nouveau ministre exige le bon traitement des dossiers en amont, à savoir, au niveau des circonscriptions foncières. Et Gracia Kavumvula d’affirmer que pour janvier 2015, il a réalisé le double des recettes foncières produites en décembre 2014. Prié de donner des chiffres, il a précisé qu’il ne peut hélas pas s’adonner à cet exercice.
Kavumvula a dit que dans le souci d’appliquer les instructions de la hiérarchie foncière, il  mène  une lutte implacable contre les faux bordereaux. Ces efforts ont fini par payer et la CTI Lukunga est désormais en tête des entités foncières de la capitale en termes de mobilisation des recettes.  C’est la preuve que lui et ses agents sont capables de mobiliser des recettes suivant  les assignations fixées par l’autorité de tutelle. Et comme Lukunga est l’une des CTI phares du pays où tout désordre est souvent détecté, il a pris l’habitude de moraliser régulièrement  les agents et cadres placés sous son commandement,  de manière à éviter la légèreté dans l’examen des dossiers pouvant se muer en documents devant atterrir auprès de ses supérieurs hiérarchiques.
Jean- Pierre Nkutu

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •