L’UCOP annonce la fin de la 2ème phase de désenclavement de Kinshasa

0
61

Démarrés le 15 juin 2009, les travaux de réhabilitation ou asphaltage des avenues du deuxième lot des routes à réhabiliter, dont le financement est assuré par la Banque mondiale dans le cadre du PURUS (Programme d’urgence pour la réhabilitation urbaine et sociale), prendront fin vers les mois de mai et juin 2011. 

L’annonce est du coordonnateur de l’UCOP (unité de coordination des projets), Tobie Chalondawa. Il l’a faite le mardi 26 octobre lors de la visite effectuée dans la plupart des sites à réhabiliter faisant partie du lot 2.

            Il a respectivement visité les sites ci-après : Mompono reliant les quartiers Kimbangu et Yolo Nord dans la commune de Kalamu, Assossa (Kasa-Vubu-Ngiri Ngiri), Ngiri Ngiri située dans la commune qui porte le même nom, Shaba dans les communes de Kasa-Vubu – Ngiri Ngiri et Bumbu,

            Une avenue située dans la commune de NGaliema est le seul site de ce deuxième qui n’a pas été visité par le ministre du Plan, le représentant de la Banque mondiale à cause peut-être de la fatigue de la délégation qui a effectué ce tour presqu’à pieds.

Toutefois, il faut rappeler que le ministre, le staff de l’Ucop et les partenaires ont été s’enquérir de la situation sur le terrain en ce qui concerne la fin des travaux sur certaines artères ayant fait partie du lot 1. Il s’agit des avenues Komoriko, Bangala et Lukengu dans la commune de Kintambo, et de Militant qui traverse les communes de Kinshasa et Barumbu.

            La visite s’est achevée par un point de presse animé conjointement par le ministre du Plan, le Coordonnateur de l’Ucop, le représentant du cabinet des ITPR et le représentant du directeur des opérations de la Banque mondiale.

            Le ministre Olivier Kamitatu a fait savoir à l’occasion qu’après le chantier des infrastructures routières, on va s’attaquer immédiatement à d’autres, notamment l’eau et l’électricité.

            Le représentant des partenaires a expliqué pourquoi ils ne voulaient pas confier l’exécution de ce programme au gouvernement, en lui préférant des structures spécialisées à l’instar du Bceco (bureau central de coordination) et de l’Ucop. Leur crainte était de voir le gouvernement détourner les moyens alloués à cette fin pour autre chose.

            Pour rappel, la Banque mondiale a disponibilisé 42 millions pour servir  réhabiliter des voies secondaires d’évacuation en vue de permettre le désenclavement des quartiers populaires de Kinshasa ainsi que le désengorgement de la circulation à travers la ville. L’exécution des travaux devait se faire en trois phases ou lots.

            Le lot 1 concernait les avenues Lukengu, Komoriko et Bangala dans la commune de Kintambo, et avenue Militant dans celles de Kinshasa et Barumbu.

L’entreprise retenue CREC 7 (7ème groupe de chemin de fer de Chine).

            Le lot 2 visait les artères suivantes : avenue Mompono (Kalamu), Assossa (Kasa-vubu et Ngiri Ngiri), Ngiri Ngiri (Ngiri Ngiri), Shaba (Ngiri Ngiri et Bumbu), Ecole (Ngaliema). L’entreprise : Société Zhengwei technique Congo.

            Le lot 3 touche  une multitude d’avenues situées notamment les communes de Kalamu, Bandalungwa, Barumbu, Limete, Kimbanseke, Masina et Matete.

Dom

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*