L’Opposition républicaine peaufine des stratégies

0
70

Les sociétaires de l’Opposition républicaine se sont donné rendez-vous hier mardi 31 mars au Centre de rééducation pour handicapés physiques, sis avenue des Huileries, dans la commune de la Gombe. Motif : tenir la toute première plénière du Conseil national de la plateforme sous la direction de son nouveau modérateur,  en la personne de Léon Mondole Esso-Libanza. Ce, après la démission de Florentin Mokonda Bonza.

A l’ordre du jour de la réunion : l’adoption d’une ligne de conduite pour les membres de l’Opposition républicaine (OR).
Selon le compte, rendu fait par le modérateur, il était également question au cours de cette réunion d’arrêter des stratégies à mettre en place en rapport avec les échéances électorales à venir. Car, le temps a sonné pour que l’Opposition républicaine rafle des postes à tous les niveaux d’élections à venir.

Les membres ont aussi évalué le niveau d’exécution des recommandations et résolutions des concertations nationales.
A la préoccupation de savoir si l’OR ne sentait pas frustrée après les premières nominations dans les entreprises du Portefeuille de l’Etat où la plateforme ne compte aucun représentant. Léon Mondole a répondu en faisant savoir que le processus est en cours. Ce n’est pas encore le moment d’évaluer ou émettre un quelconque avis.

Par ailleurs, cette première plénière du conseil national visait à confirmer le remplacement des responsables du conseil national et de la coordination démissionnaires, après la présentation officielle des remplaçants intervenue le samedi 28 mars 2015, à Sultani hôtel.

On rappelle, à ce sujet, que Léon Mondole Esso-Libanza remplace le professeur Florentin au Conseil national. Les deux sont du même parti, CDR. Tandis qu’à la Coordination nationale, Ben Kalala remplace José Makila démissionnaire.
On indique que ce changement met fin à une tentative de dédoublement des organes de la plateforme qui était en gestation.

On signale aussi que l’OR dispose de trois organes dirigeants à savoir  l’Autorité morale, le Conseil national faisant office de parlement, et la Coordination l’équivalent du gouvernement du regroupement politique.
Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •