L’opération « ville propre » dérape à Yolo-Sud

0
61

Les vendeuses et vendeurs qui exercent leur petit commerce devant leurs parcelles ou le long des routes, au quartier Yolo-Sud, dans la commune de Kalamu, se posent des questions au sujet de la finalité de l’opération « ville propre » lancée dernièrement par l’autorité urbaine. En effet, chaque fois que les policiers chargés d’évacuer les « marchés pirates » descendent sur terrain, il se remarque un comportement bizarre.
 Ils ne touchent ni aux biens, ni aux tables et chaises de tous ceux et toutes celles qui acceptent de leur remettre un pourboire. Quant à ceux qui, pour une raison ou une autre, refusent de leur glisser un peu d’argent, il leur est arraché marchandises, tables et chaises. La récupération des effets confisqués n’est possible que moyennant une « amende » empochée sans la moindre quittance.
Le scénario est devenu quotidien, à tel point qu’on se demande si les policiers visent effectivement l’assainissement des espaces publics de la ville ou le remplissage de leurs poches.
    Judith Mayele et Chimelle Mwila (Stg/Ifasic)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*