L’ONU préoccupée par les tueries de Masisi

0
56
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en RD Congo, Roger Meece, a exprimé sa profonde préoccupation, hier mercredi 29 août 2012 à Kinshasa, suite aux rapports sur de nouvelles tueries des personnes dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu au début du mois d’août. Ces massacres, a-t-il souligné, ont été commis par des groupes armés qui ont systématiquement ciblé la population civile. 
D’après le Bureau conjoint des Nations-Unies pour les droits de l’homme(BCNUDH), il a été documenté plus de 45 attaques d’environ 30 villes et villages depuis mai dans le groupement Ufamundu I et II, territoire de Masisi. « Certaines de ces attaques auraient été menées par le groupe armé RAIA Mutomboki et d’autres par les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda(FDLR), parfois en coalition avec le groupe armé Maï Maï Nyatura. Le bilan fait état de violations graves des droits de l’homme dont des massacres de civils et des destructions et pillages d’habitations et de biens, ainsi que des déplacements massifs des milliers de civils… » 
Face à cette « brutalité dépassant tout entendement », Mme Pillay, la Haut commissaire aux droits de l’homme, a indiqué que certains d’entre eux pourront constituer des crimes contre l’humanité. 
Il convient de souligner que les attaques des villages par le Raia Mutomboki et les FDLR ont eu lieu suite à l’augmentation de l’insécurité exacerbée par les désertions de l’armée en avril, suivie de la création de nouveau groupe armé M23 et du redéploiement de certaines unités des FARDC pour contenir ce dernier. D’après les observateurs des Nations Unies, de nombreux groupes armés ont profité de cette situation pour agrandir leur zone d’influence, souvent en menant dans le même temps des attaques brutales contre les civils. 
 
Mwanza Kulondi Falonne (stagiaire Ifasic)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*