L’Ong ARD veut réhabiliter la route Cecomaf-N’djili/Brasserie

0
361

Répondant à l’appel du président de la République, concernant la vision de la Révolution de la modernité, l’Association pour la Reconstruction et le Développement (ARD),  a lancé une demande de partenariat public – privé avec le gouvernement provincial en vue de l’entretien de la route Cecomaf à N’djili dans le district de la Tshangu. A en croire son président, François Kalwele Vula, ces travaux de réhabilitation concernent le tronçon partant du boulevard André Kimbuta en passant par les quartiers 7 et 6 dans la commune de N’djili et N’djili Brasserie jusqu’à son croisement avec la route Kimwenza-Gare, dont la longueur est près à environ 10 kilomètres.

D’ores et déjà, l’ARD a précisé qu’elle va disponibiliser des matériels neufs et matériaux de construction ci-après : 2 bulldozers, 2 pelles chargeuses, 2 pelles excavatrices, 20 camions, une main-d’œuvre expérimentée encadrée par des ingénieurs chinois, etc. « Nous sommes prêts à accompagner le Chef de l’Etat pour moderniser le pays. Nous n’attendons  que l’autorisation du gouvernement provincial pour participer au développement de la commune de N’djili et désenclaver le district de la Tshangu » a-t-il appuyé.

            Quant à la terre jaune et d’autres matériaux de couverture, en l’occurrence les débris de la roche, ils proviendront de la concession foncière de l’ARD, située dans le quartier Ndjili Kilambu où se trouve son dépôt-vente des caillasses et moellons en provenance de Kasangulu.

Afin d’annoncer les couleurs, les animateurs de l’ARD ont organisé, ce 2 juillet 2015, une randonnée de presse à N’Djili/Kilambu au cours de laquelle les journalistes ont palpé quelques réalisations de l’Ong, dont un pont de 10 m qui peut soutenir des véhicules de 35 ou 40 tonnes, un captage d’eau, une école professionnelle technique afin de procéder au transfert des connaissances entre Congolais et Chinois, etc. « …Cette formation qui va durer 3 mois, n’attend que l’autorisation de l’Etat à travers le ministère de l’Enseignement technique et professionnel pour un agrément » a renseigné François Kalwele.

            Au sujet du financement de ce projet, il a indiqué que cette carrière est le résultat d’un grand partenariat avec des particuliers chinois. « Nous sommes déterminés à améliorer les conditions de vie de la population vivant dans les milieux semi-urbains, parce que beaucoup avant nous n’ont pas pu aller loin à cause du mauvais état de la route » a indiqué le président de l’ARD, citant l’exemple de son voisin Djames Kapaya Bulabula qui a dû abandonner sa porcherie à cause de cela.

            Projet ayant aussi pour objectif de lutter contre le changement climatique en Afrique, cette concession de 20 hectares, veut faire profiter à la population de cette contrée de bonnes conditions de transport de leurs récoltes, car longtemps handicapées par un très mauvais état de route, surtout en période pluvieuse.

« Le Chef de l’Etat a déjà donné des orientations pour le développement de ce pays, nous avons souhaité participer à notre manière à cette vision… » a lâché Mme Safi Bataga, membre fondateur de l’ARD, convaincue que l’émergence de ce pays sera effective si tout le monde met la main à la pâte.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •